Le rétropédalage

Cette année au festival de Clermont-Ferrand, ils ont fait honneur aux vélos en leurs consacrant une sélection entière de 24 courts métrages. Que ce soit sous forme de documentaire, d’animation ou de fiction, le deux roues sert de fils rouge au différends sujets de notre société : le besoin de liberté, la solitude, les conflits, l’amour. Dans le cadre de cette édition 2015, plusieurs lieux dans la ville se sont aussi concentrés sur le sujet, notamment la salle Gaillard qui proposait une exposition photo consacrée à la 100e édition du Tour de France, ou encore l’atelier Guidon dans la tête qui présenté « Vélos Volés », une exposition réalisée à partir de travaux d’une vingtaine d’artistes locaux.

court-metrage_1929474

L’école des facteurs (1947) de Jacques Tati,
parmi les films de la série « Vélo »
. Photo dr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *