Les tendances de cette édition

Cette édition du festival de Clermont était caractérisé par certains tendances. Cette année c’était l’animation et les films avec une esthétique particulierement travaillée.

Chaque séance comprennait généralement un film d’animation employant chacun des méthodes graphiques differentes. Malgré sa sous-représentation ce genre semble être en recrudescence.

Beaucoup de films, toutes catégories confondues, jouaient sur leur ésthétique qui était leur moteur. Des images soignées, des éclairages particuliers, des décors fantastiques, de quoi regaler les yeux du spectateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *