L’homme unidimensionnel / Faux besoins

MarcuseApril28_1960_139K1_2-single

Herbert Marcuse, né en 1898 et mort en 1979, est un philosophe, sociologue marxiste, américain d’origine allemande, membre principal de l’École de Francfort. L’homme unidimensionnel, rédigé en 1967 en France est son deuxième grand ouvrage, Il nous montre comment la société contemporaine démocratique empêche tout changement social en contrôlant les besoins des individus.

Herbert Marcus explique que  notre société actuelle est un énorme piège, elle cherche à avoir la main sur nous, à nous abrutir. « Les faux besoins vont faire naitre de l’agressivité chez les gens ». On nous empâte dans un certain confort (avoir notre petite maison, voiture…). Il faut consommer pour faire marcher la machine économique, la publicité va pousser les consommateurs à acheter des objets dont ils n’ont pas besoin (la mode).

Le contrôle de ces mêmes besoins ont pour conséquence la disparition de la frontière vie privée / vie publique (seul le consommateur demeure). C’est cette unique condition que Marcuse nomme “unidimensionnelle“.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *