L’art industrialisé reste-t-il de l’art ?

Au 21ème siècle l’art est en danger. On peut désormais acheter une toile que l’on pense être faite à la main, alors que celle-ci a été peinte de façon mécanique. Il peut s’agir d’un poster sur lequel on ajoute un film plastique qui donne un effet de brillance et qui donne l’impression d’une peinture à l’huile. Il existe plusieurs procédé qui permette de rendre une toile authentique.  C’est pareil pour les sculptures…

Walter Benjamin dénonce la reproductibilité d’une oeuvre d’art. Il compare l’art à un instant précis qui ne peut être vécu qu’une seule fois. Par exemple un couché de soleil sur un paysage montagnard. Le moment ne sera vécu qu’une seule fois et ne peut être copié. C’est l’aura du moment, de l’instant présent. Pour l’art c’est pareil. Une oeuvre d’art a une aura, mais lorsque celle ci est copié, la copie perd son aura. En d’autre terme elle perd sa magie, son authenticité, sa particularité.
Sauvons l’art en soignant notre société de consommation et la théorie des économistes libéraux ! L’excès de productivité n’amène pas à la satiété mais à l’excès de consommation et à la disparition générale de la matière au sens propre et figuré !

http://www.minutefacile.com/vie-pratique/conseils-juridiques/19313-reconnaitre-une-reproduction-de-tableau/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *