Guy Debord : Herbert Marcuse, le retour.

Guy Debord était un écrivain, cinéaste et leader du mouvement situationniste, particulièrement actif dans les années 60/70.

Sa théorie : la surconsommation dépossède l’homme de son humanité : c’est le phénomène d’aliénation. Dans la société dans laquelle il vit, Debord croit que tout le monde pense la même chose, à cause de l’omniprésence des médias qui transmettent les mêmes idées et modèles de consommations, ce qui rejoint fortement les théories d’Herbert Marcuse.

Dans son ouvrage La société du spectacle, il critique radicalement la société, et surtout la manière dont les médias montrent les produits. Ils font du produit quelque chose d’indispensable, mais lorsque celui-ci se retrouve entre les mains du consommateur, il redevient banal et sans intérêt. Cet argument rejoint la thèse du philosophe allemand Schopenhauer : « L’Homme est un éternel insatisfait ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *