Diffusion carthartique

001099297_prevstill

Selon Bourdieu, les médias télévisés recréent une réalité fictive en focalisant leur discours sur des événement précis, en reprenant les memes informations pendant plusieurs jours, occultant par ce procédé tous les autres événements qui pourraient arriver pendant ce temps.

Il me semble cependant que le règne de la télévision touche à sa fin. La génération qui a grandi avec internet la méprise et ne la regarde pas. Cependant, un phénomène similaire à celui qui est mis en place à la télévision s’observe sur les réseaux sociaux. Prenons twitter pour exemple. La présence des grands groupes de médias sur ces réseaux sociaux fausse l’indépendance du réseau : les informations importantes sont les mêmes qu’à la télévision (il suffit de regarder les grands titres du 20h et de les comparer avec les toptweets du jour pour s’en rendre compte).

Peut-on alors encore penser que la population veut entendre parler de la réalité telle qu’elle est ? Ne peut-on pas considérer le journal de 20h comme un rendez-vous cathartique quotidien ?

Le public des médias d’information de masse ne chercherait donc pas à s’informer sur le monde tel qu’il est, mais à assister à un spectacle qui exacerberait la souffrance du monde afin de rendre plus supportable la souffrance individuelle. Ces médias seraient alors bien un outil de manipulation de l’humain, ils permettraient de garder les masses sous contrôles en les divertissant afin de leur faire accepter le malheur euphorique dont parlait Herbert Marcuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *