Gilles Lipovetsky ou l’un des rares optimistes !

Auteur d’importants essais, Gilles Lipovetsky fait autorité sur les questions de l’hypermodernité, de l’hyperconsommation ou de l’individualismecontemporain.

La thèse développée dans son ouvrage Écran Global est loin de signer la mort du 7e art. Il nous parles au contraire du phénomène qui existe désormais de plus en plus dans cinéma : la réadaptation de film. C’est à dire que le cinéma possèdes désormais ces films classiques et il est donc possible de les retourner avec un regard nouveau. Ce qui d’ailleurs fait grands débats entre les puristes et ceux à la pensée plus contemporaine disons. 

Par exemple, prenons le film Breakfast Club de 1986 de John Hughes il a été plusieurs fois questions d’une suite mais finalement c’est la formule du remake qui a été retenue avec Bumped qui sortira courant 2015-2016. Avec la même intrigue : 5 lycéens, coincés ensemble pour une après-midi refont le monde . Seul le lieu change, du coup la question ce pose quel est l’intérêt de refaire le même film pour juste changer le lieu ? 

Et bien pour le coup la je dit NON. Certains classiques doivent rester tels qu’ils sont …

Même exemple et avis, avec le film Footlose… Non.

CD.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *