arton53

Gilles LIPOVETSKY

Bonjour, parlons ce jour de Gilles Lipovestsky !

lipovetsky3Gilles Lipovetsky est né en 1944. C’ est un essayiste et professeur de français. Il est professeur agrégé de philosophie, membre du Conseil d’analyse de la société et consultant de l’association Progrès du Management.

En 2007, il publie son ouvrage L’Ecran global, dans lequel il fait une critique de la tradition de la modernité occidentale. Dans ce livre, nous sommes dans l’époque du  » tout écran « .   » Les films sont le dialogue du monde d’aujourd’hui « . Cette phrase dénonce la logique commerciale.

Il met en valeur le dialogue entre la réinterprétation et l’original. D’après lui, les oeuvres fondatrices (telles que James Bond) peuvent êtres revisitées. Il parle également du fait qu’il y ait du cinéma dans le cinéma. En voici quelques exemples :

Gran Torino avec le retour sur lui même de Clint Eastwood avec la scène finale où il est comparable à un cow-boy près à dégainer. (cow-boy qu’il n’est pas dans le film)

> Les JT au cinéma (les faux JT) comme dans les Die Hard avec les flash infos qui informent de la situation (du film).

D’après lui, tout ces procédés servent à nourrir le cinéma.

On est amené a brier des codes instaurés par la nature. L’auteur apelle ce phénomène/époque l’hypermodernité, et l’on voit apparaitre l’hypercinéma. Cet hypercinéma a plusieurs caractéristiques :

  • l’ironnie (Ex : OSS 117 qui a tout d’un James Bond dans la forme, mais qui rajoute la touche burlesque humoristique)

  • les apparitions/cling d’oeil (Indiana Jones avec la scène de l’arabe qui jongle avec son sabre et Indiana qui lui colle une balle)

  • le détournement (Pulp Fiction avec le mafieux qui devient religieux, etc.)

Au final,  les idées transmises par le cinéma nous renvoient à faire une analyse sur nous même.

Merci de votre lecture et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *