Les « Drag » et tutti quanti selon Judith Butler

Judith Butler met en doute l’originalité du genre dans son sens propre. Elle met en évidence 3 critères qui définissent le genre :

Le sexe anatomique (physique)

L’identité du genre (ressenti)

La performance du genre (montré)

Ces 3 critères admis comme définition du genre sont remis en question par la révélation d’une structure imitative par ce qu’elle appelle le drag (= terme qui englobe toutes les personnes opérant à une « déviance » sexuelle qui sont en marge de la société comme les drag-queens, transsexuels etc.). En effet, ce cercle imitatif transmet alors des stéréotypes identitaires.

Ce thème de l’identité du genre et donc bien évidemment un sujet d’actualité. Traité dans beaucoup de films : Tomboy, Guillaume et les garçons à tables ! .. et notamment dans Dallas Buyers Club de Jean-Marc Vallée sorti en 2014.  En effet, ici le parallèle ne sautes pas forcément au yeux mais pourtant il y a bien un lien. Car dans tous le films le sujet est levée par les réflexions des protagonistes à l’un des acteurs principaux qui incarne un transexuel. Voici donc un petit extrait pour vous donné une idée.

Il serait donc temps que les mentalités changent et il serait aussi probablement temps d’accepter chaque être comme il est.

La bise CD.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *