img-billy-elliot

Billy & Butler

Judith-ButlerJudith Butler est une philosophe féministe américaine, connue pour ses positions audacieuses. Ses raisonnements exprimés à travers des mots ardus mais soigneusement choisis empruntent parfois des sentiers inhabituels.

Dans son dernier livreVers la cohabitation: Judéité et critique du sionisme la philosophe précise la distinction entre le sexe (naturel, biologique) et le genre (social, construit) et enfin le désir (ou la sexualité).

La philosophe montre qu’il n’y a pas de lien nécessaire entre ces trois pôles : on peut-être femme au niveau biologique, mais s’inventer un genre d’homme et ressentir un désir homo, hétéro, bi ou même asexuel. Pour elle, si notre identité sexuelle est un rôle social, libre à nous de l’interpréter à notre guise.

Dans le film Billy Elliot de Stephen Daldry sorti en 2000, nous pouvons constater la différenciation des identités masculines et féminines à travers les sports pratiqués par chacun. La mère de Billy est décédée. Il est désormais élevé par son père et son frère qui font le même métier que tous les hommes du voisinage : mineur. Billy, lui, est encore jeune : il va à l’école, mais, surtout, il prend des cours de boxe après la classe. Son père l’y accompagne et le pousse. Mais la boxe ne plaît pas à Billy, qui préfère faire de la danse, comme les filles qui pratiquent à l’autre extrémité du gymnase. C’est donc à la danse qu’il se consacre, en secret de son père, plutôt qu’à la boxe.

Dans cette scène du film, nous remarquons que le père de Billy est très contrarié car son fils ne fait pas une activité comme tous les autres jeunes garçons. Il condamne tout à fait la danse comme sport masculin.

Billy est alors enfermé dans les normes de la société et ne peut se consacrer à sa réel passion. Son avis importe peu au début du film, son père le pousse directement vers un sport d’homme, dont les principaux atouts doivent être la force mental et physique.

Dans cette extrait nous remarquons que Billy, proprement aux idées de Butler est contraint parcequ’il est un homme à faire des activités masculines.

ND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *