De Saussure : Du structuralisme à la sémiologie

Linguiste suisse, Ferdinand De Saussure est reconnu comme le fondateur d’un courant transdisciplinaire et majoritaire en sciences sociales : le structuralisme. Comme son nom l’indique, le structuralisme analyse ses objets d’études comme des structures, des systèmes, il s’intéresse davantage aux relations qu’ont les unités constituantes de cette structure qu’aux unités elles-mêmes.

De Saussure analyse la langue comme unité d’un système qui est le langage. Ce dernier est à entendre comme toute forme de communication humaine, qu’elle soit verbale ou non verbale. C’est à l’intérieur de la structure du langage que se trouve la langue, unité de signes permettant de communiquer verbalement tel que la langue française, anglaise ou arabe. Cette langue est mise en avant vis à vis de l’écriture par De Saussure dans sa structure du langage, en effet il estime que nous sommes davantage dans une société du parlé qu’une société de l’écrit.

ferdinand_de_saussure_3

De Saussure sera également un précurseur dans une discipline encore récente, la sémiologie. Dans une même logique structuraliste, la sémiologie est vu en tant qu’étude du système des signes. En effet, le langage que ce soient les langues, les écrits ou les images est remplis de signes interprétable qui apporte à la communication. Ces divers signes rassemblés forment un système dont on peut analyser la structure ainsi que les liens y existant.

Ainsi, nous pouvons voir l’importance de Ferdinand De Saussure pour les sciences sociales, il est à la fois à l’origine d’un grand courant de pensée, le structuralisme, et précurseur d’une nouvelle discipline, la sémiologie. Ces travaux influenceront nombre d’auteurs tels que Claude Lévi-Strauss, Michel Foucault ou Roland Barthes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *