De Saussure

De Saussure :

De saussure

 

Pionnier de la linguistique moderne posa au début  du XX ème siècle la théorie du langage.

S’intéressant à ce que l’être humain pouvait faire de mieux en termes de communication.

De manière très scientifique il va décortiquer démanteler le langage humain et ses composants :

-La langue

-Le langage

-La Parole

-la langue : présentée comme système d’expression vocale non universel inventée par l’homme pour communiquer en communauté

 

-le langage : définit comme un procédé de communication visuel (à base de signe) universelle dans le cadre d’une communication primaire de l’expression.

 

– La parole : accaparée comme l’utilisation du concept de langue uniquement dans certaine occasion, cadre, environnement.

A cette ébauche de théorie se rajoutedeux points importants : l’expression verbale et non verbale (explicite et non explicite)

La communication fais appelle au sens de la parole explicité au-dessus.

La communication non verbale quand a elle donne l’occasion à notre corps d’exprimer nos sentiments par quelconque mouvement ou expression corporelle.

Avec ces bases de sémiologie nous pouvons alors échanger d’un sujet parallèle.

N’avez-vous jamais retrouvé en un seul instant une bride de souvenir éloigné grâce à un signe de votre environnement, une odeur par exemple ?

Une odeur de feu de cheminé ou de vieux  livre de bibliothèque, le goût d’une boisson, d’un aliment fétiche …

Ceci peux être considéré à la fois comme un langage unique propre à chacun d’entre nous et un langage universelle, en commun.

Chaque goût chaque odeur voir même couleur particulière nous font ressentir à chacun un sentiment unique se raccrochant à une période, un souvenir qui nous ai chère ou tout l’inverse a un moment T de notre existence. C’est là l’expression le ressentit de signaux non verbaux de notre environnement.

Dans la complémentarité certaine ambiance odeur vont nous faire ressentir des émotions qui lui sont propre .Une ambiance lugubre ne nous fera pas rire ou sourire bien au contraire ce qui illustre à son tour le langage universelle.

 

En plus d’être acteur aguerrie de cette communication nous sommes  aussi le sujet, soumis à cette expérience de communication que nous impose notre environnement.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *