Société subit

Herbert Marcuse, philosophe et sociologue américain d’origine allemande, s’appuyant fortement de la pensée marxiste, c’est également l’origine de la nouvelle révolte étudiante.

Marcuse dénonce une société subissant une sur-répression, une société où l’humain est aliéné, à cause du travail, des contraintes qui lui sont imposé, de l’incapacité pour lui de répondre à ses désirs, etc. Selon Marcuse cette sur-répression n’est pas nécessaire à la société, il l’a dénonce et affirme que celle-ci est exercée par une minorité permettant ainsi son « bon fonctionnement ».  De plus dans cette société, le sexe, la sexualité sont devenus des arguments de ventes  massifs.

La société telle qu’elle l’est actuellement est encore plus sur-répressive que celle de l’époque de Marcuse, ainsi selon sa pensée il est donc que ce mode de fonctionnement nous mènerait à une aliénation inévitable. Aujourd’hui principalement à cause de l’argent (« la course aux dollars »), la société de consommation de masse que nous subissons de manière constante et tant consciente qu’inconsciente toute la journée.picsou10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *