Internet et le déterminisme technologique

Marshall Mc Luhan (1911-1980) est un penseur Canadien très atypique de part son parcours très clivé et son style lyrique et excessif.  Cet intellectuel à la pensée visionnaire va marquer de manière durable le champ des études des médias de masse grâce à ses deux ouvrages majeurs La Galaxie Gutenberg (1962)  et Pour comprendre les Médias (1964). Marshall McLuhan est aussi à l’origine d’un courant de pensée qu’est le déterminisme technologique.

C’est un concept selon lequel les avancées technologiques se font indépendamment de la société et que ces avancées techniques inspirent l’évolution sociologique, donc sculptent la société.

Pour mieux comprendre ce concept prenons l’exemple des téléphones portables, cet objet ne répond pas aux besoins de la société. Avant sa création l’objet n’était pas utile, le besoin se créer en même temps que la technologie évolue. C’est la technique qui créée le désir des citoyens.

On va maintenant prendre l’exemple d’internet pour comprendre l’impact de cette avancée technique sur notre société.

Internet issu d’un mélange d’outil télé-communicationnel est une plateforme numérisée  offrant des services satisfaisant nombre de besoins des utilisateurs. Il a connu  une évolution exponentielle depuis sa création. Cette nouvelle technologie a fortement impacté nos relations entre individus en catalysant nos dynamiques communicationnelles et en créant de nouveaux moyens de transmission et de partage.

On conclut qu’internet a modifié notre société notamment sur le plan relationnel et qu’il est effectivement judicieux de dire que ce sont les avancées techniques qui façonnent notre société et non pas l’inverse.

3 réflexions sur “ Internet et le déterminisme technologique ”

  1. Je discuterais juste sur ta conclusion « il est effectivement judicieux de dire que ce sont les avancées techniques qui façonnent notre société et non pas l’inverse. »

    Je pense qu’au contraire la société façonne nos avancées techniques dans le sens ou ce que nous créons répond la plupart du temps à un besoin. Tous les systèmes d’échanges collaboratifs de services répondent à une situation économique sensible. Les gens se tournent vers cette nouvelle façon de consommer car elle d’une part plus agréable socialement parlant mais aussi et surtout moins cher. (#Uber, #blablacar) :)

  2. Merci pour ton commentaire Claire, je comprends très bien ce que tu veux dire et je pense qu’il est effectivement plus judicieux d’avoir un avis partagé sur la question. J’essayerai d’adopter une position plus critique la prochaine fois :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *