648x415_infos-mercato-jour-20minutesfr

La déshumanisation de l’homme à l’heure du capitalisme

Adorno, philosophe, écrivain eAdornot musicien, est une figue majeure de l’école de Francfort. La montée du nazisme l’o
blige à quitter l’Allemagne et fait naître un profond pessimisme dans sa pensée, selon laquelle l’homme est instrumentalisé au service du pouvoir économique et politique, lié à la montée en puissance du capitalisme à cette période.

Travaillant avec Max Horkheimer, directeur de l’école de Francfort, ils en viennent à parler de la chosification de l’homme, qui, déshumanisé, aurait perdu ce qui faisait son essence.

Dans La production industrielle de biens culturels, rédigé en 1944, les deux hommes exposent les principes fondateurs de l’école de Francfort, en démolissant toutes les valeurs de l’Europe occidentale acquises depuis le XVIIIème siècle.

Pour reprendre l’idée de chosification de l’homme, je pense que les footballeurs évoluant en professionnel sont un exemple de cette idée.

Quand on pense au monde du football, on a en tête la représentation d’un monde régi par des transferts d’argents, les joueurs gagnant et valant des sommes d’argent exorbitantes. Dès lors qu’ils atteignent un niveau respectable, les joueurs ne deviennent rien d’autre que des objets commerciaux, pouvant être échangé, ou vendus.

D’ailleurs, quand on parle de mercato, on parle d’un marché de transferts où les seuls biens considérés sont des joueurs qui sont donc associés à un prix au même titre que tout autre bien marchand. C’est le terme qu’utilise Adorno quand il parle du statut de l’homme, qui devient alors un objet.

ibra-et-Nasser-Al-Kelaifi

Quand le Qatar rachète le PSG, en 2011, l’équipe de Paris, et donc les joueurs, ne sont pas plus qu’un moyen pour la société d’investissement du Qatar de donner de lui une image respectable dans le monde occidental, le football étant extrêmement populaire en Europe. D’un côté, les joueurs vont faire de leur mieux pour satisfaire cette attente et de l’autre, le Qatar va faire en sorte que l’effectif soit optimal pour réunir toutes les chances de son côté. Sélectionner et acheter les meilleurs joueurs pour rendre la concurrence difficile. 

3 réflexions sur “ La déshumanisation de l’homme à l’heure du capitalisme ”

  1. Franchement je connais pas grand chose à l’industrie du football même si j’aime regarder des matchs donc mon point de vue n’est pas forcément fondé.
    Je pense comme toi qu’il y a une idée d’asservissement dans l’idée que les joueurs sont échangés comme des cartes pokemon même s’ils gagnent finalement beaucoup d’argent.
    Mais je me demande si le football (et surtout le football français) n’est pas mal médiatisé de la part des médias mais aussi surtout des joueurs.
    On a peut-être toujours l’image du footballer riche et narcissique en tête parce que c’est lui qui va s’afficher devant les caméras. On voit toujours les grands clubs à la surface mais jamais ceux qui trament pour survivre où les joueurs jouent parfois mal-payés par pure passion. On juge les joueurs de football pas cultivés alors qu’ils passent leur temps à se plonger dans d’autres cultures et à apprendre d’autres langues. Il y a surement pleins de preuves de ce genre qui pourraient contredire la critique globale non ?
    Perso je vois toujours que des critiques à son propos basés surtout sur des idées fondées et des scandales liés à l’argent, aux prostitués et aux voitures : faudrait qu’un jour on éclaircisse tout ça!

  2. Il est clair que depuis l’arrêt Bosman (1995) (http://www.sofoot.com/il-y-a-20-ans-l-arret-bosman-130168.html) , l’arrêté de justice qui a rendu possible le « commerce » de joueurs tels que l’on le connaît aujourd’hui, de nombreux abus sont commis. Je m’intéresse fortement à la question, et de plus en plus, et surtout dans les pays en développement, où les structures judiciaires ne sont que des concepts, les jeunes joueurs sont des denrées sur lesquelles ont spécule, des sociétés dont on achète des actions,
    … En Amérique du Sud et au Brésil, certains joueurs ont jusqu’à trois « propriétaires différents !! Ces abus confirment encore plus la vision donnée par ton article, malheureusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *