2628675

L’information est une marchandise

Guy Debord est un penseur français née dans les années 1930 (1931-1994). Il incarne la lutte contre cette société industrielle, capitaliste qu’il considère comme simulacre. Il est l’auteur de « la société du spectacle » un essai publié en 1967 dans lequel il conceptualise la notion sociopolitique du spectacle.

La société du spectacle est une critique radicale de la marchandise et de sa domination sur la vie et de l’aliénation de la société de consommation. Selon Debord le spectacle est une idéologie économique qui permet à la société contemporaine de légitimer une vision  unique de la vie. Cette vision est notamment imposée  grâce aux médias. Le spectacle s’inscrit donc donc la logique du mode de production capitaliste.

Selon l’auteur la notion de spectacle est le rapport social entre des individus médiatiser par des images.

On peut illustrer son propos avec les informations données au journal télévisé. Les informations sont en fait des marchandises produites et achetés par les chaines de télévision. Elles sont mises en scène de façon à ce que le spectateur se sente réellement concerné, ce dernier va donc considérer qu’elles ont un impact direct sur sa vie.  Aucun spectateur ne vit directement ces informations et pourtant tous concerné,  vivent leur vie derrière leur écran.

L’accumulation de ce phénomène créer une bulle médiatique qui n’est finalement pas la vrai vie mais simplement un simulacre.

Pour s’émanciper le spectateur ne doit plus se référer à cette bulle qui n’est que spectacle.

 

3 réflexions sur “ L’information est une marchandise ”

  1. Du fait de la création d’une mise en scène du journal d’information et de la création du sorte de « spectacle » on peut dire que les individus deviennent finalement des spectateurs de leur propre vie, ils ne contrôlent plus leur connaissances des événements et sont axés sur certains sujets que les médias veulent leur faire voir.
    Cependant ne penses-tu pas que c’est un moyen d’embellir la réalité et de confiner les individus ?

  2. En fait les individus ne sont pas spectateur de leur propre vie mais bien d’une vision de vie qu’on leur impose, leur perception est biaisée. Et justement je ne pense pas que c’est un moyen d’embellir la réalité, il te suffit de regarder un soir le journal de 20h pour t’apercevoir que les médias parlent majoritairement de ce qu’il ne va pas.

  3. Je suis d’accord avec toi, cependant il existe les informations mondiales ou locales, ne penses tu pas que les informations locales sont moins de l’ordre du spectacle et plus de l’ordre d’une réelle information ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *