tumblr_static_filename_640_v2

Guns N’ Roses : une soif d’argent ?

adorno_theodorPhilosophe, sociologue, musicologue et musicien ; Theodor W. Adorno (1903-1969) incorpore l’idée d’industrie culturelle dans l’oeuvre Dialektik der Aufklärung (1947). Cet essai à quatre mains de Horkheimer et Adorno convertit l’idée de médias de masse en « industrie culturelle ». Selon lui, les masses seraient les productrices mêmes de cette culture alors qu’Adorno considère qu’elles en sont les victimes. Grand mélomane, il compare cette idée à la musique : la musique populaire moderne n’a plus rien à voir avec son statut d’antan, mais est seulement produite par des entreprises prônant la consommation de masse.

3192219849_90f714efce_z

En effet, si des noms d’artistes subsistent dans le monde de la musique aujourd’hui, c’est parce qu’ils parviennent à sortir régulièrement de nouveaux titres. Certains pour leur passion, d’autres pour la rentrée d’argent. D’autres encore ne produisent plus rien mais organisent encore des concerts par exemple. C’est le cas notamment des Guns N’ Roses, groupe de Hard Rock américain qui se reformait il y a quelques mois pour un festival de deux jours en Californie, avant d’annoncer une vingtaine de dates de concerts aux Etats-Unis, au Mexique et au Canada. Nombreux sont ceux qui pensent que le groupe s’est rétabli pour l’argent avant même leur passion. Comme le suggère Adorno, le son des Guns n’aurait donc plus cette même étincelle qu’autrefois, lorsque le groupe était à son apogée. Transformés en « machine à fric », l‘argent passe avant la musique pour les artistes, et inversement pour les fans. Ces derniers sont prêts à consommer la musique, quelqu’en soit le prix. Nous en arrivons donc à une consommation de masse musicale.

angela-carson-bangalore-expat-blog-guns-n-roses-india-tour-2012-GNRIndia-tickets-hp

Une réflexion sur “ Guns N’ Roses : une soif d’argent ? ”

  1. Même si il est vrai que la reformation des Guns récemment pose la question de leur réelle ambition musicale, les réduire en simple machine à fric est peut être un petit peu simple…
    Surtout que pour l’instant, ils ont annoncé une reformation, pas de nouvel album sur la route, ainsi on pourrait dire que tout le monde y gagne, le public qui peut revoir son groupe de rêve en concert, et le groupe, a partir du moment ou ils ne prennent pas le risque de faire un nouvel album raté, si l’on considère qu’ils ont perdu tout leur talent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *