6060120-9042455

La peur cultivée par la télévision

Dans son ouvrage Sur la télévision, Bourdieu fait une critique des médias en considérant que la télévision elle-même est soumise à la loi du marché. Si on s’intéresse aux journaux télévisés, on peut retrouver cette idée dans le sens ou c’est un domaine concurrentiel, avec de multiples chaînes qui diffusent un journal à la même heure.

Les chaînes cherchent l’audience, alors elles font tout pour capturer l’attention des téléspectateurs, et c’est ainsi que la télévision accorde une grand part à des sujets bien spécifiques, qui font souvent scandales majoritairement les affaire politico-médiatiques et les faits divers.

Un autre moyen de tenir les téléspectateurs en haleine, c’est de jouer sur le sensationnel. Les journaux télévisés misent sur l’angoisse, le suspense pour garder l’attention.

A ce propos, un reportage traite de l’exploitation de la peur par les médias, et en particulier par les journaux télévisés.

Pour résumer, ce reportage explique comment les journaux abusent parfois de la vérité en déformant la réalité dans l’objectif d’être plus impressionnant afin d’avoir plus d’impact, et cela en alimentant la peur (jusque dans les publicités choisies). Ce qui nous est dit n’est finalement pas représentatif de ce qu’il se passe vraiment, et nous avons ainsi tendance a sur-évaluer le danger.

Il n’y a qu’à voir le générique du JT de TF1 :

2 réflexions sur “ La peur cultivée par la télévision ”

  1. C’est vrai que les journaux télévisés sont généralement basés sur cette tension, cette atmosphère sérieuse lorsqu’ils délivrent l’information.
    C’est assez absurde parfois, on a l’impression d’être dans une série policière américaine. D’ailleurs c’est souvent le programme qui suit les infos.
    On remarque pourtant à la fin des programmes que les enquêtes sont moins importantes et assez positives (le beau temps à la plage, une association caritative, etc…).
    Ainsi les médias essaient peut-être tout de même d’être positif voire même optimiste dans ce qu’ils délivrent (surtout aux JT de 13H) ?

  2. Ne penses tu pas que lorsque les médias utilisent de ces outils pour rendre l’information plus spectaculaire et plus impressionnant, cela peut aussi avoir du positif ?
    L’information « Il y a eu des morts, faites attention à vous » simplement dite comme cela ne peux être prise au sérieux, alors qu’avec un reportage sur les cellules terroristes de Daesh, une reconstitution de la scène de crime, etc… Le public va se sentir plus investi et plus concerné, ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *