La Réalité virtuelle, un cadeau empoisonné ?

realite-virtuelle.une-photo-de-mark-zuckerberg-derange-le-web

Jean Baudrillard  est un philosophe français théoricien de la société contemporaine.  Il est notamment connu pour ses analyses de mode de médiations et ses travaux sur le post-modernisme.  L’une des phrases les plus connues est :  Il n’y a pas de cadavre du réel, et pour cause : le réel n’est pas mort, il a disparu. Le réel n’est plus, il s’est évanoui, dissipé ; bienvenue dans le désert du réel…  Le virtuel, que l’on oppose généralement au réel, qui l’a liquidé. Les images numériques, Internet, le clonage, toutes ces technologies et ces techniques ne dupliquent pas la réalité, mais œuvrent à sa dissolution.

La réalité virtuelle à travers les casques est maintenant présente dans l’actualité et va commencer à se démocratiser dans les années à venir. On sait que cette technologies va créer de nouveaux métiers dans le numérique, ouvrir de nouvelle voix dans le médicales, les sciences, l’ingénierie, le domaine militaire, alimentaire et tant d’autres. On pourrait se demander si ces casques ne vont pas encore plus que nos écrans favoriser la solitude et le renfermement de certaines personnes ? l

Le casque n’est qu’un prétexte pour faire croire au réel. Beaucoup d’entreprises se lancent dans ce marché mais les compagnies qui se places en haut du classement avec leurs produits sont : L’oculus Rift de chez Facebook, l’HTC Vive de chez HTC, le Playstation VR par Sony, le Google Cardboard, le Samsung Gear VR et l’Hololens de chez Microsoft. On peut voir toutes les plus grandes entreprises du monde investir dans ce domaine. Je pense que d’ici quelques années tout le monde aura un casque chez lui comme il a une tablette ou un smartphone.

La question qui se pose est là suivante, La réalité virtuelle va-t-elle prendre le pas sur le réel. Par exemple dans Inception, les gens se droguent avec des rêves car leurs vies est misérables. On pourrait retrouver le même type de problème avec ses casques.

3 réflexions sur “ La Réalité virtuelle, un cadeau empoisonné ? ”

  1. Comme tu l’as dit la VR est utilisée dans de nombreux domaines comme la médecine. Son développement sert à soigner les gens et non au contraire les isoler. Elle est utilisée pour traiter les maladies neurologiques comme Alzheimer mais aussi les phobies. Evidemment les prouesses technologiques permettent de rendre l’immersion plus forte mais le travail appartient à chacun de ne pas se laisser endormir. L’utilisation aliénante de la VR se compare au même titre que la télévision, libre à nous de nous en détourner. Une personne « saine » et épanouie dans sa vie risquera moins de sombrer dans une forme d’addiction. Le problème à résoudre est la prise en charge des personnes malades et non le retrait de cette nouvelle forme de technologie qui laisse un étendard de possibilités presque illimité.

  2. Ton questionnement est pertinent, mais n’oublions pas que la majeure partie des individus est relativement saine d’esprit et saurait ne pas perdre pied avec la réalité. La RV plait autant tout simplement parce que ce sont des courts moments de fuite de la réalité. Certaines personnes peuvent bien évidemment s’y perdre, mais partons du principe que l’homme est intelligent et est premièrement relié à du concret avant une virtualité qui ne sera, à la longue, plus aussi satisfaisante qu’au début.

  3. Même si il existe les simulacres du réel, je pense qu’il y aura toujours du pur réel. Comme tu le dis au début de ton article, il n’y a pas de cadavre du réel, il a disparu, mais d’un point de vue personnel, je pense qu’il s’agit d’une hyperréalité que l’humain cherche et qu’il crée à travers la VR. Mais cette technologie va disparaître, car elle sera remplacée. Cependant, le réel ne peut pas vraiment être remplacée car si l’on remprend l’aura ainsi que le hic et nuc, il existe bien un moment réel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *