1205031818532519-722x377

Ne bourdons plus

Vous connaissez tous les débats politiques télévisés, notamment lors des présidentiels française ou américaine. Il est devenu habituel pour les principaux candidats de s’engager dans un débat télévisé. Il est souvent questions d’aborder des sujets d’actualité. Ils ont généralement lieu vers la fin de la campagne électorale, une fois que les deux partis ont désigné leurs candidats. Retransmis en direct à la télévision et à la radio c’est un évènement politique et médiatique à la fois récurent et important des élections. En effet les politique ont pour cible les indécis, afin de les convaincre à quelques semaines des élections. La télévision y joue ici un rôle important, censé être un outil démocratique, elle se doit de retranscrire d’importante promesse dans l’espoir d’un futur meilleur.

CdvZRx6W4AQWKJ-

Cependant selon Pierre Bourdieu, sociologue et philosophe, la
télévision est complètement l’inverse. Sa logique capitaliste cherche l’audimat. A la télévision, on retrouve le règne de l’ego qui prime sur le reste. Les intervenant viennent généralement pour être vu et reconnu. Dans le cadre des élections les candidats sont à la recherche de ces quelques voix qui feront la différence. Il est courant que les débats change le cours des élections. Les informations se chevauchent, nous empêchant ainsi de les assimiler proprement. On se fit alors à notre instinct et à celui qui nous semble le plus sympathique, ou bien dans le meilleur des cas, celui qui aura des idées qui semblent pertinente, pour peu qu’ils aillent lire leur programme. Et si on confiait nos pays à n’importe qui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *