Comment mettre en échec le système

Il est troublant de constater qu’Herbert Marcuse, dans son ouvrage L’Homme Unidimensionnel, a pointé l’une des caractéristiques de notre société post-mai 68 : un monde où toute rébellion est neutralisée par avance, anticipée, hyperréalisée dirait Baudrillard, et ainsi tuée dans l’oeuf. Comble du malheur, Marcuse a écrit cela avant les événements de mai 68… La révolution était déjà condamnée.

Rennes, 2016
Rennes, 2016

Aujourd’hui, pourquoi s’opposer au système ? La question est légitime, non pas parce que nous sommes maltraités dans un pays comme la France, mais parce que, nous le sentons bien, toute subversion est devenue impossible. Et cet état d’impuissance nous ronge comme un acide, on en meurt…

Comment s’opposer au système ? Baudrillard, dans son ouvrage L’Echange Symbolique et la Mort, affirmait que la mort volontaire était le seul moyen de mettre en échec un système qui œuvre constamment pour nous maintenir en vie, coûte que coûte, pour des raisons de plus en plus obscures…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *