mcluhan-mbidermanas

Marshall McLuhan, Quel écho à l’heure de L’hyper-communication ? Mass Media 3/9

Marshall McLuhan, canadien de son état, écrit sur les médias, et la communication. Un auteur qui nous intéresse de fait, car forcément lié aux mass medias. McLuhan traite lui du concept de « médium » : le médium est le moyen, l’outil de communication, et McLuhan développe la thèse selon laquelle le média prend plus d’importance que le message.

Son postulat principal repose sur l’éducation, par ce qu’il appelle « l’équilibre des sens », équilibre des sens perturbé par l’apparition des médias/médiums appelés « traditionnels », en vogue à l’époque de ses réflexions : la télévision. Il considère le média comme une extension du corps, et déclare que « le message, c’est le médium », dans son ouvrage « Undersanding medias » (« Pour comprendre les médias », traduit en français en 1968), publié en 1964.

Les nouveaux médias, donc les nouveaux médiums, seraient autant de messages ? La question est intéressante à l’heure où les informations données par les médias, auparavant l’apanage de la télévision, des journaux et autres radios, sont données par les « médiums réseaux sociaux ».

Pour reprendre la réflexion de McLuhan, les médiums donc omniprésents dans notre quotidien numérique sont messages, ou porteurs de messages propres, et leur influence parfois néfaste vient le confirmer. L’heure est à l’hyper-communication, et ce tsunami d’informations nuit à notre équilibre des sens.

Source : http://www.marshallmcluhan.com/

4 réflexions sur “ Marshall McLuhan, Quel écho à l’heure de L’hyper-communication ? Mass Media 3/9 ”

  1. Bonjour,
    Cet article pose une véritable problématique la surcharge d’informations reçues de nos jours. L’homme a t- il réellement besoin d’une telle intercommunication cross-media à niveau global ? Ce terme de « tsunami » est à mon sens bien choisi. L’homme est il mis en danger par ces nouveaux médias ?
    En espérant un retour

    1. Je pense qu’en effet, l’homme est mise en danger par cette surcharge d’infos données par les nouveaux médias, la culture de la visibilité à tout prix, la surinformation qui finalement fait perdre les informations essentielles, la procrastination exacerbée facilité par cette infinité de contenus me semblent être autant de dangers à surveiller
      Merci Chantal !

      1. Je me permet de réagir à votre réponse car je trouve vos articles vraiment intéressant, particulièrement celui sur Herbert Marcuse. Mais sur celui ci, je ne suis pas tout à fait d accord avec vous, je ne pense pas qu il y ai une surcharge d informations a proprement parler car nous sommes dans un monde de plus en plus connecté qui bouge sans cesse mais c est surtout que les informations sont donnés avec un point de vue subjectif a chaque fois voire même une intention politique derrière qui trouble la véritable information. C est mon point de vue, j attends vos réactions

  2. Il est vrai qu’en effet la vraie information est troublée, porte un message caché, c’est un souci d’interprétation qui rentre en compte ici. Mais pour moi, il subsiste quand même un trop-plein d’informations qui nous en fait manquer un certain nombre, et qui est en plus nourri de la peur d’en manquer. Au delà donc ce souci d’interprétation, trop d’infos tue l’info !
    Merci de vos réactions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *