Severus-Snape-Wallpaper-severus-snape-32902379-1024-768

Perspective critique au sujet de la perspective critique

Perspective critique, c’est le nom donné au cour de Mme. Dittmar qu’elle mène avec beaucoup d’entrain et de volonté.

Je vais essayer ici de percevoir objectivement mon bilan personnel quand à ce cours.

On va pas se mentir, j’ai été surpris en ce deuxième trimestre par l’attention que notre professeur portait aux notions du cours et par son dynamisme et optimisme constant.

En revanche, j’ai été moins surpris par mon manque de participation et de curiosité durant les cours.

Concept of stressed busibnessman at work; Shutterstock ID 124904114; PO: aol; Job: production; Client: drone

Je ne me souviendrais peut-être pas de grand chose mais il y a certains points qui me sont bien rentrés dans la tête.

Baudrillard est un auteur hors du commun , un véritable chaman en son temps et je pense que l’on peut en effet si’inspirer de ses théories futuristes avec brio. J’aime bien son idée d’hyper réel.

McLuhan et sa théorie sur la forme : je la trouve assez poussée tout de même mais en soi c’est vraiment intéressant comme démarche.

 

Je doute que dans mon avenir toutes les notions de culture sociale (assez intellectuelles tout de même) que j’ai appris me servent à quelque chose. Hormis dans le cas du dîner mondain où je devrais montrer mon essor en matière de sociologie dans un milieu raffiné.

Personnellement, ce n’est pas tout à fait ma tasse de thé. Je vois bien que je ne me soucis pas vraiment de l’actualité, de la politique et du tout qui forme le mot société. Du coup j’ai plus de mal à suivre la vision critique que nous livrent ces auteurs modernes.

 

(Mon choix pour la couverture reste injustifié. Je ne sais pas quoi en penser. Je pense qu’on peut peut-être faire un rapprochement avec ce que je dis plus haut, je ne sais pas…)

4 réflexions sur “ Perspective critique au sujet de la perspective critique ”

  1. Peut-être faut-il voir au delà de la pensée des auteurs et de leur histoire. Ne penses-tu pas avoir développé ton esprit critique ou du moins t’être posé des questions quant à la domination actuelle des médias, leur pouvoir et la manipulation qu’ils exercent ?

  2. Je crois que c’est si tu as pas retenu grand chose c’est que tu étais pas dans le même cours que nous car ici c’est modèle théorique de la communication de masse. :) Après je ne me considère pas à la pointe de l’actu’ m’enfin nous ne sommes pas rentrés dans les détails. On a parlé de mutation de sociétés, de guerre et capitalisme. Je pense que ces notions sont facilement assimilables par tout le monde. Et au contraire ce cours est plus qu’actuel et nous concerne en tant que communicant. Afin de répondre aux attentes de quelqu’un, il faut encore le comprendre.

  3. Oui, il ne faudrait pas associer démarche intellectuelle et mondanité. La vie intellectuelle est nécessaires aux hommes de toutes conditions, en particulier aux plus démunis et aux plus écorchés de notre monde.

  4. Personnellement, j’ai beaucoup de mal à utiliser les notions du cours afin de me faire une idée du contexte médiatique actuel. Je n’ai pas vraiment de point de vue critique : je m’informe peu de l’actualité car je ne veux pas avoir en tête tous les coups sales que l’on nous jette à longueur de journée.
    Mon attitude n’a rien de respectable, j’en prends conscience : je préfère mettre les poussières sous les meubles en quelque sorte, c’est assez lâche mais ça permet de me préoccuper d’autres intérêts personnelles comme la musique par exemple.
    En revanche, j’accorde plus d’importance à la théorie à l’état brut comme dans l’étude de la sociologie ou de la philosophie par exemple, des sujets qui m’intéressent beaucoup plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *