Tous les articles par alexisbalinoff

Je suis actuellement étudiant en première année de Bachelor Communication et Création Numérique à l'institut Marc Perrot. Captivé par les nouveautés artistique et cinématographique, je suis abonné à plusieurs sites d’informations pour ne pas en perdre une miette. Passionnée de cinéma et de série comme Christopher Nolan ou True Detective. Mordu de cette ambiance que l’on ne retrouve qu’en festival, je suis constamment à la recherche de nouvelles perles musicales.

Mon projet de portrait sonore : Aubelle, professeur de création graphique depuis 1978

Mon projet de portrait sonore : Aubelle, professeur de création graphique depuis 1978

Béatrice Aubelle, professeur en création graphique. L’interview se déroulera dans sa salle de cours. Je prendrais des sons pendant le cours et quand il y aura moins de bruit.

J’ai choisis cette personne car c’est une professeur atypique. Elle se passionne dans ce qu’elle fait et aime transmettre son savoir. Sa méthode de travail et ça façon d’apprendre est très particulier mais marche extrêmement bien. Le parcours qu’elle a eu pour en arriver là, sa vision de l’évolution des outils graphiques depuis le début de sa carrière. Les anecdotes drôle qu’elles a à raconter.

Je lui demande quelle est sa vision de l’évolution des outils graphiques et des élèves du début de sa carrière à maintenant. Pourquoi elle adopte cette méthode de travail assez original. Peut être plus s’orienter sur les anecdotes qu’elles a eu avec des élèves.

 

Mon point de vue du Clermont Fest Film 2016

Afficher l'image d'origine

Ce festival m’a permis de découvrir des réalisateurs talentueux comme Tim Ellrich, qu’il n’y a pas besoin d’un gros budget pour faire un bon court métrage il d’avoir the Idée (La baignoire de Tim Ellrich). Apprendre à réinvestir des procédés cinématographique ingénieux qui marchent comme le mouvement de caméra arrière sur des objets d’une personne décédé ( El Adios de Clara Roquet ). L’ambiance était agréable, il était possible de discuter avec des réalisateurs après une séance simplement, leurs demander pourquoi ils ont fait tels ou tels choix. Je me suis rendu compte que ce que les producteurs nous servent à la télévision et au cinéma est très bridé. Ici beaucoup de liberté était présente pour notre plus grand plaisir. Malgré que certains courts métrages soient assez long, répétitif, lent. C’était pour nous une chance de les visionner car si il n’y avait que de “bon” court métrage on ne pourrait pas les situer, les différencier ou autant les apprécier.

Mes perles du Festival du film de Clermont Ferrand

Afficher l'image d'origine

J’ai eu la chance d’aller au festival international du film à Clermont Ferrand et voici quelques perles que j’ai eu la chance de découvrir.

 

Le premier : Die Badewanne ( La baignoire ) de Tim Ellrich 2015

Trois frères essai de faire revivre la magie de leur enfance grâce à une vieille photo de famille.

Court métrage tourné en un plan séquence parfaitement composé, l’interaction entre les acteurs et la caméra est juste. L’immersion était totale. Le cocktail entre dispute et humour est délicieux. L’identification des trois frères est complètement présente de manière naturelle.

 

Le deuxième : Good Luck Mr Grosky Félicie Dutertre et Francois Rabes 2002

En 1938, dans la campagne le petit Neil Amstrong écoute la conversation d’un couple. La femme dis à son mari qu’il referont l’amour quand le petit Neil ira sur la lune.

Elle ne pensait pas si bien dire ! Court métrage dynamique, drôle et qui va droit au but sans avoir le temps de s’ennuyer.

 

Le troisième : Qu’est-ce qu’un trou noir? de Marc Chevalier 2009

Petite animation minimaliste et amusante expliquant la présence des trous noirs. Elle captive l’attention de toute les générations sur un sujet complexe, en le simplifiant à son maximum en 3 minutes chrono.

La puissance d’un tweet

Afficher l'image d'origine

Michel Foucault est un philosophe français dont le travail porte sur les rapports entre pouvoir et savoir. L’ensemble de son oeuvre est une critique des normes sociales et des mécanismes de pouvoir qui s’exerce au travers d’institutions en apparence neutre.

Le nouveau film de Cullen Hoback affirme parfaitement les propos de Foucault. Le film dénonce la manipulation de données privées par Google Facebook et d’autres en nous faisans signer des conditions d’utilisations incompréhensible de centaines de pages. Ses mentions les autorisent à utiliser nos informations sans limite et de les partager avec les gouvernements. Le simple faite d’accepter ses conditions nous retire un certain nombre de liberté comme celle d’expression. Exemple très concret.

Un américain a twetter la veille d’un week-end avec ses amis à Las Vegas qu’ils allaient mettre la ville à feu et à sang. Pour rigoler bien sur. Quelques jours plus tard les forces spéciales américaines ont saccagés sa maison croyant que c’était un terroriste. Le gouvernement américain n’a jamais voulu reconnaître son erreur. Tout ça à cause d’un simple tweet.

Bilan des 10 articles

Je pense qu’écrire ses articles nous a permis développer notre ouverture d’esprit et notre syntaxe. Nous avons appris des choses sur des pointures tant en sociologie qu’en philosophie. Cependant nous aurions peut être du travailler sur des personnalités différentes car trouver un sujet différent et intéressant des 32 autres articles n’est pas chose aisé. Réinvestir les connaissances vu pendant les exposés est un bon exercice. De plus utiliser WordPress était une première pour la plus part d’entre nous. Cela nous a permis de nous familiariser avec cet outil qui cache encore bien des choses.

JE SUIS CHARLIE et sa perspective sociale et historique

Afficher l'image d'origine

Mitchell étudiait les signes picturaux et signes linguistiques. De son point de vue  l’image est un ensemble de signes, une famille. Les images brutes graphiques ne sont pas plus stables que les perceptuelles, mentales ou verbales

Il étudiait le principe d’iconologie, littéralement la « science des images ». C’est une discipline associée à l’histoire de l’art, à l’esthétique et à la communication qui place les œuvres qu’elle étudie dans une perspective sociale et historique. Il s’interrogeant sur ses conditions de production ainsi que sur le message qu’elles étaient susceptibles de véhiculer en leur temps.

Je vais aborder aujourd’hui le slogan  JE SUIS CHARLIE. Un slogan créer par Joachim Roncin graphiste français pour les attentas de Charlie Hebdo. Cette phrase est devenu littéralement un symbole de la lutte contre le terrorisme. Il est utilisé sur tous les réseaux sociaux et est devenu le slogan le plus utilisé de l’histoire de Twitter.

Ce slogan a été rapidement adopté par le monde entier pour sa simplicité même si je pense que “nous sommes charlie” aurait été plus fort pour montrer notre solidarité face à  ses horreurs. Cette image / slogan a une des dizaines de variantes en musique, en art dans plusieurs langue, pendant des manifestations.

Ce slogan est à présent connu du monde entier et tout le monde sait ce qu’il signifis. C’est en cela que Joachim Roncin a créé un message/image/slogan réussi.

Cause à Effets

Afficher l'image d'origine

Marcuse est un philosophe, marxiste, américain d’origine allemande. Il était membre de l’école de Francfort. Il était aussi un sociologue décédé à l’âge de 81 ans.

Là ou Marx pensait qu’un changement dans les rapports étaient suffisant, Marcuse était l’un des rares qu’une société non répressive impliquaient aussi un changement dans les techniques. Il était important dans les mouvements écologiques. Il pensait que satisfaire ses besoins, c’est confirmer et accepter sa dépendance vis-à-vis d’une économie. Un système qui pour fonctionner, doit maîtriser la nature en l’exploitant sans relâche jusqu’à la détruire.

Prenons l’exemple de la sur-pêche des requins. L’aileron de requin est un must de la gastronomie du sud asiatique. C’est 3 requins qui sont massacrés chaque seconde. L’homme tue de 38 à 100 millions de requins chaque année. Ce sont les requins qui régulent les océans. Quand ils ne seront plus là personne ne le fera à leurs places.  L’oxygène que nous respirons est à 87% produite par les océans. Si toute la chaîne alimentaire des océans venait à être brisée et que les micro organismes qui produisent cet oxygène disparaissaient, ce serait une catastrophe majeur pour notre planète.

Etre récompensé suffit-il pour devenir un artiste?

 

Afficher l'image d'origineBarthes est un critique littéraire et sémiologue français reconnu en France et à travers le monde. Il était activement impliqué dans le structuralisme et la sémiotique en France.

Barthes pensait que si un auteur était “consacré”, tous ses écrits devenaient automatiquement oeuvre, y compris les correspondances, croquis, brouillons ect… . Être consacré signifie que l’auteur à reçu un prix.

Le prix nobel de littérature par exemple récompense chaque année depuis 1901 un écrivain ayant rendu un grand service à l’humanité.

Pensez vous que chaque travail, croquis ou étude qu’un écrivain consacré peut devenir une oeuvre si il a été consacré?  Je pense que l’essai pour le quelle il a été récompensé est une oeuvre mais je doute que chaque croquis qu’il ai pu faire auparavant en soit aussi. Je ne pense pas qu’il suffit d’être récompensé une fois pour que tout ce que l’on fait soit une oeuvre. Il faudrait de nouveau prouver ses compétences et dans différents domaines.

Où est la frontière entre objet de culture et objet de consommation?

Afficher l'image d'origine

Hannah Arendt  née à Hanovre le 14 octobre 1906 est une philosophe allemande naturalisée américaine. Elle est connue pour ses travaux sur l’activité politique, letotalitarisme et la modernité.

Prenons l’exemple du cinéma. On peut aujourd’hui parler de l’industrie du cinéma. Ce qui été à la base un objet culturel devient un objet de consommation. Il doit être renouvelé sans cesse comme le montre la trilogie le Hobbit. Les producteurs ont décidé de produire trois films au lieu de deux ce qui aurait été largement suffisant narrativement. Seulement même si cela nuit aux films ils ont décidé d’en produire trois pour augmenter leurs chiffre d’affaire. En se renouvelant constamment ils détruisent leurs caractères durables et symboliques d’une époque. (Pirate des Caraïbes, pas besoin d’en faire un quatrième et cinquième de mon point de vue)

Annah Arendt critique cela dans son livre intitulé “La crise de la culture” Elle dit que les hommes dans la société moderne, libérés du travail ont plus de temps pour les loisirs. Or avant il était utilisé pour acquérir une meilleur position sociale par exemple.

L’art a pour simple but d’apparaître alors que les loisirs doivent satisfaire un besoin. On ne verra jamais dans la rue autant de publicités pour la nouvelle exposition d’art moderne que le dernier Avengers par exemple. Les moyens dégagé ne sont pas proportionnels. Les œuvres ne sont pas fabriqués pour être utile à la société, ainsi elles le peuvent êtres consommées.

Le don peut-il rendre narcissique?

BillGates-840x840

Derrida a publié deux volumes thématisant le don : Donner le temps, aux Éditions Galilée en 1991, et Donner la mort, texte paru d’abord dans le collectif L’éthique du don. Le don selon Derrida, pour qu’il y en ait, et s’il y en a, c’est ce qu’on ne peut ni ne doit savoir, cela afin qu’il n’y ait aucune place pour une réappropriation narcissique. Le don est ce qui doit « interrompre le cercle économique » et c’est pour cela qu’il faudrait, à la limite, ne pas savoir que l’on donne ni ce que l’on donne.

Bill Gates est le plus gros donateur au monde. Au cours de sa vie il a donné plus de 37 milliards de dollars ( la moité de sa fortune personnel ) à des associations, pour lutter contre les maladies et le protection de la planète.

Je ne pense pas que Gates soit devenu narcissique comme le penserai Derrida à cause de ses nombreux dons. Il est resté humble. Il  peut être fier de lui, il utilise son argent pour aider les populations dans le besoin, pour des causes nobles. Peut être que ne pas savoir combien l’on donne pourrait aider certaines personnes à rester modestes, mais je ne pense pas que ce soit une solution.

Pensez vous que le don pourrait rendre l’individu narcissique?