Tous les articles par Camille Tchagah

L'Imagination est la seule faculté qui m'a été le plus utile, bien plus que les matières mathématiques ou de rhétorique....

le langage : dans une sémiologie de sa structure

Après ces quelques images qui sont au combien captivantes et drôles, nous sommes forcé de constater une utilisation bien particulière de la structure des écriture bibliques.

Nous sommes face a une parodie de ce qu’est la passion du Christ. Ici les auteur ont analysé les écritures, et en ont sorti une structure drôle, innovante, reprenant les axes classiques des films du genre action, sans tomber dans le grotesque.

La sémiologie étant : l’analyse de termes complexe en termes simple, décomposons brièvement cette exposé. Ici l’Évangile est repris plus ou moins fidèlement, mais est structuré comme  une scénario de film d’action. la structure même des textes est changé pour aller vers une autres information. les paroles sont fidèle à celle rencontrées dans le livre religieux mais en usant de codes précis et d’une structure particulière la fonction du langage a changé et nous passons dans cette parodie, qui il faut le dire est très bien faite…

L’image dans toute sa splendeur

Roland Barthes nous présente son analyse sur les images et leur sens. Il convient dans un premier temps de purifier les idées que l’on a des images que l’on rencontre tous les jours. Ensuite aller vers une vision plus claire, plus limpide des choses.

Roland Barthes fais une analyse plus précise des images mais nous allons nous attarder sur un sens en particulier, celui de l’image connotée.

Prenons le cas d’une pub que nous garderons anonymes.

3497799-5036195

Ici clairement on fait passer le sens de la douceur de la peau comme une récompense que les hommes doivent chercher à obtenir tel des bêtes dans un jeu qui amuse l’agora.

Cette image qui frappe au premier abord par une connotation « affective » possède une autre, celle de la femme comme friandise, comme récompense, exactement comme le morceau de viande que l’on lance a un fauve qui à appris a faire le beau dans un cirque. L’utilité qui est faite de la relation qu’il y a entre l’homme et la poitrine seyante des femme à la fois érotisme, et l’image même de la maternité, est orchestrée afin de toucher l’agent masculin pour qu’il achète le dit produit.

L’apparence simple d’une image jumelant un homme, une poitrine et un produit, peu passer pour une image simple bien que déjà connotée « simple » . mais pour un sémiologue tel que Barthes, ce pourrait être là une utilisation des codes socio-culturels des plus habille. Mais en plus a cela ce juxtapose le message publicitaire qui lui viens renforcer la double connotation.

L’ideologie ou la manipulation de masse

à l’origine on entend par idéologie le science qui étudie les idées dans leur fond et leur formes. Mais elle est surtout réputée de nos jour pour son utilité politique. Louis Altusser, qui est l’un des fondateur du structuralisme et aussi l’un des hommes les plus marquant de son temps. Professeur à l’E.N.S, il a planché sur l’utilisation de l’idéologie au service d’une poignée.

Qu’est ce qu’une idéologies ? Au sens qui nous intéresse c’est la capacité à « programmer » l’esprit humain dans un but précis. Les politiciens et les publicitaires véreux le fond très bien. En effet sans un mot, mais juste en jouant sur les codes et les schémas pré-conçus ils parvienne à implanter dans le cerveau de leur cible un désir précis. Ici comme le disait Spinoza, « la liberté n’est atteinte que lorsque nous maîtrisons les causes qui nous déterminent » là il est clairement question d’une attaque sur notre liberté de penser.

Le sommet de cet « art » est quand on passe des envies personnelles pour valeur universelles. Ou quand on programme le cerveau d’un tiers en créant le besoin. Afin de s’enrichir.

AffichePetain3

L’image sans son sens

Par la sémiologie Roland Barthes décomposes les traits complexes de notre monde afin de le rendre plus compréhensible. Professeur de son état Barthes développa son œuvre dans ses mythes. Celui qui nous intéresse est strip-tease. Dans ce mythes Roland Barthes expose les rudiment de cette pratique, puis dans un second temps il en décompose les composants, puis il en arrive a la conclusion que c’est un acte dans le quel le caractère sexuel est remis au second plan.

Dans son analyse Barthes présente le strip-tease comme un sport dans lequel les petits bourgeois pourront venir domestiquer la femme.

C’est ce point que nous allons développer. De nos jours l’image de la femme est offert comme un objet qui fait avancer l’homme. Dans les publicités contemporaines la femme est sensuelle, faible, peu habille de ses mains excepté pour la cuisine, elle est dépensières… bien que certaines femmes répondent à ces critères il serait pure calomnie de l’imputer a tout l’agente féminine.

images

Le coté épuré, lointain, que l’on retrouve dans l’analyse du strip-tease de Barthes est encore présent de nos jours. Les femmes dans les films par exemple ne sont des concentré de cliché issues des fantasmes des hommes. C’est ce qui pourrait s’apparenter au « fan service » qui consiste a donner aux spectateurs exactement ce qu’il veulent. L’image de la femme qui est donné dans les médias de nos jours est à des années lumières de ce qu’est réellement les femme. C’est une chimère entre les traditions hérités d’une société patriarcale et les fantasmes des hommes, mais ce n’est en aucun cas représentatif du sens particulier qu’a la femme de nos jour. hewmcfr7#sémiologie   #Barthes  #lafemme