Tous les articles par Caroline Dumas

Premier souffle le 1er Juin 1996 Habitante de la jolie petite colline de Fourvière (Lyon 5è) Etudiante en Bachelor de Communication et Création Numérique (1ère année) à l'Institut Marc Perrot.

L’actualité de la pub? Mais non!

Bonjour (on réitère),

J’ai trouvé une petite perle, un site assez intéressant qui traite de l’actualité publicitaire. Ca s’appelle Trending Evolution On y trouve des critiques de publicités, des secrets de tournages, les spots les plus vus et les plus aimés.. C’est vraiment sympa, j’ai passé quelques heures dessus (rassurez moi, ça fait pas de moi une geek, si?), et j’ai trouvé des bonnes petites infos..

A vous de voir par vous même, et donnez m’en des nouvelles!

http://trendingevolution.com

Salut salut!

Bilan personnel

Re-bonjour,

Que dire de ce projet de recherche? Bien évidement, c’était enrichissant, j’ai pu lier deux intérêts personnels : psychologie et publicité. J’ai appris à me pencher de manière sérieuse et appliquée sur des documents (et je suis loin d’être la patience incarnée).

Ce que j’ai appris de la publicité? C’est bel et bien un média, transfert d’information, accessible à toute la population (bien qu’on ne lui ai pas demandé son avis)… La publicité a une influence bien réelle sur nous tous, petits hommes habitant de la planète.

Me pencher sur les écrits des penseurs tout en travaillant sur la publicité elle même m’a permis d’avoir une approche vraiment analytique, j’ai réussi à faire des liens entre les livres de philosophie et de psychologie que j’ai lu à ce sujet, et les spots publicitaires et autres affiches. Il est facile de démanteler la stratégie publicitaire, il suffit d’être conscient de ce qu’elle fait pour nous entourlouper.

J’ai même pris goût à regarder tous ces spots, certains pour leur esthétique, d’autre pour le génie présent dans la réalisation de la mise en valeur du produit.

En bref, ce projet m’a permis de confirmer mes envies professionnelles : j’aimerais réellement être concepteur rédacteur.

Merci pour la lecture, vous êtes gentils!

Bonne soirée

Un petit livre de plus

Bonjour à tous!

Je vais vous parler un peu d’un petit livre qui m’a bien aidé dans ce projet de recherche. Il s’agit du livre Les mensonges en propagande et publicité de Durandin, il l’a écrit en 1985.

Ce que j’ai retenu? La propagande et la publicité ont un point commun évident : toutes deux informent les populations. C’est pour cela qu’elles sont considérées comme médias. Pourtant, tout ne nous est pas dit, et ce qui nous est dit n’est pas toujours vrai. Le problème est donc de savoir si les informations qui nous sont communiquées sont infos ou intox. Durandin ne fait pas de généralités, mais il rassemble un grand nombre de cas de mensonges en publicité et propagande, et indique les différences et les ressemblances entre ces deux dernières. Il invite le public visé à être conscient de la réalité elle-même, afin qu’il ne se fit pas à 100% à la publicité : il les prévient des méfaits et des procédés du mensonge dans le domaine de la communication commerciale.

C’était court, mais intense, enfin j’espère…

Salutations!

What else?

Bonjour bonjouuuur!

En cette belle soirée d’hiver, j’ai dégotté une petite perle de la publicité. Encore une publicité avec une stratégie qui fait qu’on s’en rappelle…

On connaissait tous le « What Else » de ce cher George dans la publicité Nespresso. La classe américaine à l’état pur, sacré Clooney. Mais la firme de café a été plus loin, et a opposé face à lui la classe à la française : Jean Dujardin. (C’est tout de même OSS 117, c’est pas rien). Comment faire une pub qui marche? Rassembler deux acteurs adulés de presque tous, les mettre en opposition pour une tasse de café, et les voir s’affronter de manière subtile. Un spot mini-film, un très très court métrage comique…qui vend du café.

Vous connaissez la rengaine, si la pub marque, le nom reste, le consommateur achète!

bon entendeur, salut!

Les stratégies publicitaires

Salut à tous,

Encore une fois je viens vous rabâcher les oreilles avec mes idées de stratagèmes – pardon – stratégies publicitaires, seulement c’est fascinant. C’est pourquoi j’ai choisi de développer cette partie plus qu’une autre.

Créer le désir, comment on fait ça? C’est simple comme bonjour. On fait ressentir au potentiel consommateur ce dont il a besoin, et ce qu’il aime. Mais on peut le faire de plusieurs manières différentes, tant que cela plait à notre individu lambda.

Les cinq sens : tout simplement, l’homme ressent avec ses sens. Il touche, goute, voit, sent, et entend. C’est pourquoi on retrouve souvent ce thème dans les publicités, surtout celles pour de la nourriture : le spot transmet une information gustative, et donne littéralement l’eau à la bouche. Regardez par vous même :

La différence : toute personne appartenant à un groupe veut paraître unique. Le désir de la différence chez l’homme, quelle histoire. Nous voulons tous sortir du lot, les publicitaires l’ont bien compris. Etant donné que mon article précédent contient ma vidéo d’illustration, je parlerais simplement du slogan Apple « Think different« . En achetant donc un de leur produit, le consommateur est censé être différent, et se sent différent probablement. A mon humble avis, c’est tout de même paradoxal, pourquoi serions nous différents en achetant un produit visant la totalité des consommateurs?

La polémique : la publicité polémique, ce petit bijou. Avant de vendre un produit, cette publicité vise à vendre une marque. La polémique fait parler d’elle, le nom de la marque est donc connu de tous, et donc relativement reconnue. Le meilleur exemple? United Colors of Benetton.

benetton

La comparaison : Le géant Leclerc a commencé à se comparer ouvertement dans ses spots à ses concurrents. Venez chez moi, c’est moins cher que les autres. La critique pure et dure de ses concurrents. Bien joué? Non. Une publicité doit vanter un produit, et non critique les concurrents. Encore une fois, ce n’est que mon avis.

 

C’est tout pour cette partie là,

Merci de votre lecture, à une prochaine!

CD

La publicité et ses stratégies

Holà amigos,

Comme je vous l’avais dit dans la présentation de mon projet de recherche, je me suis intéressée aux différentes stratégies de la publicité, afin de comprendre comment elle influait sur la population.

Je me suis alors penchée sur deux aspects : l’aspect psychologique, et l’aspect technique.

Dans ma première partie liée à la psychologie du consommateur, j’ai étudié l’exposition du potentiel client à la publicité. En réalité, le fait qu’elle soit omniprésente introduit une idée de publicité propagandaire. Nous y sommes tous confrontés chaque jour, ce qui ne nous laisse pas le choix. Seulement son omniprésence permet l’ancrage d’une idée dans nos esprits, celle du désir de la possession.

Nous voilà donc à ma seconde sous partie : la création du désir. La base de la société de consommation, séduire pour vendre. C’est possible, car avec le sentiment de l’appartenance à une société, l’homme se sent contraint de faire « partie du moule« , ce qui rend la stratégie publicitaire plus simple. Frédéric Beigbeder a été d’une grande aide pour cette partie. Son oeuvre 99 francs traite des manipulations au sein du monde publicitaire.

Ma troisième sous partie montre des exemples de stratégie au travers de publicités.

Publicité Boursin « Bousculez vos sens » : utilisation des cinq sens, création du désir.

Publicité Citroën « Avez vous déjà essayé de dire non? », création du désir de la différence.

Dans ma seconde partie je me suis donc un peu plus penchée sur l’aspect technique de la publicité.

Le ciblage comportemental, ou comment revendre nos informations aux publicitaires, voilà ma joyeuse première sous partie. Les réseaux sociaux, les moteurs de recherche, les sites commerciaux, eux tous revendent nos informations personnelles, ou nos entrées de recherche aux agences publicitaires afin qu’elles puissent cibler les publicités les plus susceptibles de nous intéresser et de nous faire, par la force des choses, consommer.

Le ciblage statistique, lui ne repose que sur des sondages, et des enquêtes menées sur le public selon les horaires. Femmes au foyer en début d’après midi : les publicités seront donc généralement ciblées pour elles.

La publicité entretient donc des stratégies relativement bonnes, puisqu’elles fonctionnent. Seulement, elle fonctionne à notre insu, et il faut en être conscient afin de ne pas tomber dans ses griffes.

Voilà voilà, c’est en gros (très gros même) l’étendue de mon travail.

CD

 

Projet de recherche

Re-bonjour!

Dans le cadre de notre formation (dont j’ai vanté les mérites dans ma présentation), on nous a demandé de remettre un projet de recherche sur la problématique de notre choix, qui elle devait être en lien avec les nouveaux médias.

Pour ma part, j’ai choisi la publicité. Un domaine immense auquel nous sommes tous confrontés chaque jour, sans trop connaître les stratégies qui sont derrière (et elles sont vraiment nombreuses). Quotidiennement, on marche dans la rue, on écoute la radio, on regarde la télé, et on voit des pubs partout, partout, partout… Ce qui, à force de me titiller l’esprit m’a amené à ma problématique : De quelle manière la publicité influence t’elle les consommateurs? 

Je crois vous avoir déjà parlé de mon intérêt pour la psychologie, et dans ce projet de recherche, je suis servie, vraiment. La psychologie des foules, le ciblage comportemental, le monde noir de la publicité (enfin ça dépend du point de vue des auteurs et ils se contredisent un peu, c’est super intéressant), toutes ces choses là sont importantes dans le domaine de la publicité, et j’ai choisi de rendre un projet de recherche sur cette thématique là.

J’ai pu lire des oeuvres comme 99 Francs, Psychologie des Foules, j’ai aussi étudié des publicités, enfin bref, je me suis bien amusée et j’ai pu me faire une petite culture du domaine « pub », c’était un projet bien sympathique dans sa finalité,

A bon entendeur, salut!

 

 

Caroline Dumas? C’est qui?

Bonjour à tous,

Je m’appelle Caroline et suis actuellement en première année de Bachelor de Communication et Création Numérique à l’Institut Marc Perrot (c’est plutôt cool). Titulaire d’un bac L du lycée Sainte Marie Lyon avec mention assez bien en 2014, je me suis lancée dans cette section pour me familiariser avec le domaine de l’audio visuel, de la création graphique et du cinéma (qui a toujours été un peu fascinant pour moi, je l’avoue). En plus de son caractère enrichissant, cette formation me permet également d’assouvir mes envies de voyage, avec notamment notre deuxième année à Rouyn-Noranda au Québec, à l’UQAT (on sait qu’on va avoir froid, on s’y prépare psychologiquement). Une formation qui  permet à des jeunes comme moi de côtoyer un milieu différent du leur pour parvenir à des ambitions internationales, c’est une formation qui a tout compris, sans dénigrer les autres bien évidemment. (Même si, les BCCN sont des génies créatifs, enfin c’est nous qui le disons..).

Enfin bref, en dehors de l’Institut, je me suis inscrite dans une agence d’intérim pour avoir une expérience professionnelle et arrondir un peu mes fins de mois. J’ai eu la chance de pouvoir voyager un peu, j’ai habité trois ans en Allemagne à Stuttgart, et je suis allée en California, à New York, en Angleterre, dans les pays voisins de la France, au Maroc, en Tunisie et aux Caraîbes, dans les îles Grenadines Je fais plus vraiment de sport, mais j’ai fait de la GRS (oui le truc avec les rubans, les cerceaux, les massues, tout ça) pendant 11 ans, et dès que l’hiver arrive je suis bien heureuse d’être lyonnaise pour aller skier dans les stations les plus proches plusieurs fois (il faut pas sous estimer les bienfaits du ski, parole de BCCN). Après ça, je vais au cinéma régulièrement, et je lis beaucoup de bouquins de psychologie. Pour la petite histoire, j’aimerais bien trouver un lien réel entre musique et psychologie, ça m’intéresse, je sais pas trop pourquoi, mais c’est comme ça.

Voilà voilà,

Salutations!