Tous les articles par Diane

Je suis actuellement étudiante à l'institut Marc Perrot en première année de bachelor communication et création numérique. Je me passionne pour l'art, en particulier la photographie que je pratique en amateur.

Josette, bénévole à la Croix-Rouge


Lorsque je suis arrivée au bureau de la Croix-Rouge, Josette m’attendais avec un grand sourire. Je lui avais envoyé les questions par mail au préalable pour qu’elle puisse se préparer, me dire si cela lui convenait. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle ai écrit 6 pages de réponses… J’étais très gênée car je voyais bien qu’elle avait mis du cœur à la tache et y avait consacré du temps. Au début de l’interview, elle lisait ses feuilles, j’ai eu peur de ne pas pouvoir le lui enlever. Finalement, en me faisant visiter les lieux, elle s’est levée, et de manière naturelle, m’a tout expliqué.

Continuer la lecture de Josette, bénévole à la Croix-Rouge

Mon projet de portrait sonore : Josette, bénévole à la Croix-Rouge

Josette est bénévole depuis de nombreuses années à la Croix-Rouge et travaille également avec le samu sociale. Je vais la rencontrer dans son bureau à Mermoz Pinel. (faute de ne pas pouvoir partir en maraude avec elle, en une semaine, c’est très compliqué et elle n’en fait pas tout le temps)

C’est une personne à forte personnalité, engagée au service des autres. Elle effectue des maraudes (qui consistent à se rendre dans la rue auprès des personnes en grande précarité, des SDF, des sans-papiers, pour leur donner de quoi manger, une écoute, un soutient morale…), elle a beaucoup d’expérience dans ce domaine.

Je souhaiterais luis poser quelques questions quand à son choix d’engagement personnel, qu’est-ce que cela lui a apporté, les rencontres qu’elle a pu faire, qu’est-ce qui, malgré la difficulté du terrain, la pousse à continuer…

 

 

Après coup

Dans le cadre de la formation Bachelor Communication et Création Numérique, notre classe est partie trois jours à Clermont-Ferrand visionner des courts métrages dans le cadre du 38ème festival du court-métrage.

La diversité du contenu était impressionnante, tant par le nombre de pays participants (Corée du Sud, Suède, Afrique, Québec…), que la multitude de genres (internationaux, nationaux, expérimentaux…)

Continuer la lecture de Après coup

TOP 3

Dans le cadre du festival du court-métrage à Clermont-Ferrand, la classe de BCCN de l’institut Marc Perrot a eu l’occasion, pendant trois jours, de visionner différents genres de films courts, répartis selon trois grandes thématiques : les internationaux, les nationaux et les labos (films expérimentaux).

N’ayant pas pu voir les courts métrages dans leur totalité, je vais essayer de dresser une sorte de top 3…

Continuer la lecture de TOP 3

Et maintenant, un petit bilan

Ce blog m’a permis de réapprendre à rédiger, ce que je n’avais pas fait depuis ma terminale, rédiger tout en développant une réflexion. Cela n’a pas été toujours simple, je crois m’être un peu facilité la tâche en essayant à tout prix de placer les artistes que j’aimais (Nan Goldin, David Bowie…)

Je suis convaincu qu’il s’agit d’un bon exercice qui pousse à être curieux, à faire des recherches, découvrir de nouveaux auteurs mais sous un angle qui nous est plus personnel.

30072015-IMG_4724(et voilà un petit scarabée pour fêter ça)

L’homme qui venait d’ailleurs

W.J.T Mitchell est un théoricien américain, également professeur à l’université de Chicago, où il enseigne l’histoire de l’art. Dans son essai «  Que veulent les images ? Une critique de la culture visuelle » parut en 2014 en France, il introduit la notion de médium national en prenant l’exemple du photographe Robert Frank et son œuvre « Les Américains » (1958)

Dans ce contexte précis, selon Mitchell, le médium national est un artiste qui, à travers son œuvre,  réussis à capturer la fugacité de l’instant en retranscrivant le réel pour mieux témoigner d’une culture, d’une société de la manière la plus fidèle possible (en l’occurrence, les états-unis). Son œuvre est unique et intemporelle : aujourd’hui encore, lorsque l’on feuillète cet ouvrage, on reconnait instantanément le lieu, les habitants, l’ambiance.

Continuer la lecture de L’homme qui venait d’ailleurs

FIT IN

Herbet Marcuse (1898 -1979) est un intellectuel allemand qui s’est intéressé tant bien à la germanistik, à la philosophie mais aussi à l’économie politique internée. Il émigre aux États Unis à cause de la guerre ou il enseignera dans les universités. Il deviens alors l’incarnation théorique de la révolte étudiante. Ces divers engagements politiques le rendrons très célèbre sur le sol américain.

Marcuse critique la société industrielle américaine qui à son sens reste le système capitaliste le plus aboutis. Il affirme qu’un tel fonctionnement mène inévitablement à l’aliénation de l’Homme dont la communication de masse et l’argent sont souvent la cause.

AmerPsycho_208Pyxurz

Continuer la lecture de FIT IN

Un violent combat

Hannah Arendt (1906-1975) est une philosophe allemande qui a marqué l’Histoire de la pensé au XIXème notamment par sa théorie de « la banalité du mal ». Cette théorie fait polémique car le publique qui croit qu’elle tend à dédramatiser les horreurs de la seconde guerre mondiale en déculpabilisant les nazis. Il n’en ai rien. Hannah Arendt, elle même d’origine juive, est une personnalité engagée pour la liberté et les droits des individus. Elle publie en 1972 «  Les origine du totalitarisme », ouvrage dans lequel la philosophe dénonce fermement l’antisémitisme, les régimes totalitaires et l’impérialisme.

Dans cette œuvre, la philosophe distingues deux principaux régimes totalitaires : le nazisme et le stalinisme. Elle entreprend de comparer les deux et discerne quelques similitudes. En effet, le régime totalitaire advient souvent d’un clivage entre les classes, souvent divisées par la guerre et/ou le chômage. Elle affirme également qu’un régime totalitaire est avant tout un régime qui sème la terreur. Il prive l’individu de ses droits fondamentaux en faisant pression sur lui pour qu’il devienne esclave du régime.

Le-3-mai-2013-a-Saint-Petersbourg

Continuer la lecture de Un violent combat

Déconstruire est-ce abolir ?

Jacques Derrida (1930 – 2004) est un phénoménologue, écrivain et philosophe acteur du courant pensé post-structuraliste. Son œuvre principale porte sur la théorie de la déconstruction plus reconnue sur les campus américains que français.

En 1999, Derrida, d’une personnalité très engagée politiquement, consacre un séminaire aux États-Unis sur la peine de mort à laquelle il s’oppose violemment.

Continuer la lecture de Déconstruire est-ce abolir ?