Tous les articles par Jean Farabet

Comprenons les médias…

Bonjour à tous !

Aujourd’hui nous allons parler de Marshall Mac Luhan.

Marshall Mac Luhan

Marshall Mac Luhan est né le 21 juillet 1911 à Edmonton, en Alberta et est mort le 31 décembre 1980.  Il est théoricien et professeur de littérature anglaise.

Mc-Luhan-Marshall-Pour-Comprendre-Les-Medias-Livre-895464928_ML

   En 1967, ce dernier publie on ouvrage « Pour comprendre les médias : les prolongements technologiques de l’homme »  dans lequel il aborde sa principale thèse : « Le medium est le message ».  De cette façon, Marshall Mac Luhan démontre qu’un message, tel qu’il soit, est accessoire et annexe, car le mes-sage est en réalité le média lui-même.

D’après ce dernier, les médias tels que la télévision, la radio, et j’en passent sont un prolongement de nos organes cérébraux, et en ce sens, ils ont une influence plus que forte sur l’individu, la personne. De plus, il affirme et dénonce que l’avancée technologique, qui n’est que trop rapide, a un impact tout aussi puissant sur notre civilisation, avec des conséquences plus qu’alienisantes.

Bon lecture et à bientôt !

Les à côtés du festival

Bonsoir à tous !

Je trouve que nous avons bien parlé de la vie du festival en lui même, c’est-à-dire es séances que j’ai visionné, mon ressenti, mes préférences, etc. Cependant, je pense que nous pouvons parler dans cet article de notre vie à Clermont-Ferrand quand nous n’étions pas en séance (par « nous » j’entend bien évidemment la promotion BCCN et moi !). Commençons !

A notre arrivée, nous devions subsister à nos besoin primaires, tel que ce nourrir en particulier. Pour ce faire, nous avons décidé d’aller se remplir la panse au Quick de la place de Jaude (à défaut du Mac Do qui était on ne peut plus plein…). Après nous sommes partis en séance.

En général, nous sortions boire un petit coup aux bar les plus proches (comme beaucoup d’autres festivaliers d’ailleurs !). Ensuite, nous allions manger dans un endroit qui était différent chaque jour. Le premier soir c’était un burger, le second soir dans un autre burger (il en a beaucoup à Clermont-Ferrand)et le dernier soir à Subway. Puis nous revenions à l’hôtel nous endormir dans les bras de Morphée, en attendant le Mac Do matinal.

Merci à tous pour votre lecture et à bientôt !

Mon ressenti sur les tendances du festival 2015

Bonjour, bonjour

Aujourd’hui, je vais vous parlé de mon ressenti sur les tendances scénaristiques et filmiques du festival de Clermont en ce début d’année 2015.

Je ne sais pas si cela est lié aux séances que où je suis allé, mais j’ai souvent vu des court-métrages parlant de la prostitution ou plus généralement, du sexe. Je peux citer comme exemple Hot Nasty TeenHot Nasty Teen,  de Jens Assur que j’ai trouvé au passage très bien réalisé car le message que ce court-métrage a la prétention de faire passer est très bien délivré.

J’ai aussi vu de nombreux court-métrages d’animation, même s’ils étaient de thèmes différents.                                                                           Après, je pense que cette impression et ce ressenti dépend grandement des séances et des thèmes de ces séances que je suis allé visionner.

Voilà, ce sera tout pour cet article, merci et à ce soir !

Mon top 3 et mon coup de cœur du festival

Bonjour à tous !

Durant mon séjour avec ma promotion a Clermont-Ferrand à l’occasion du festival, je suis allé voir un grand nombre de court-métrages, très différents les uns des autres, et quelques uns d’entres eux ont retenu mon attention.

Je vais donc vous faire mon top 3 de mes court-métrages coups de cœur du festival.

1. SPLINTERTIME / Autour de Minuit, Studio Rosto AD,                  SOIL / 10′

splintertime

Une bande d’esprits somnole à l’arrière d’une ambulance qui ne retrouve plus sa route.

  1. PEOPLE ARE STRANGE / Julien Hallard / 20′

    clermont-2015-regardez-le-court-metrage-people-are-strange-de-julien-hallard,M195466Julien se considère comme le sosie de Jim Morisson. Il gagne sa vie au cimetière du Père-Lachaise en distrayant les touristes venus sur la tombe du leader des Doors. Un beau jour, il apprend que la dépouille de son idole va être rapatriée en Californie. Avec son ami Aldo, Julien décide de voler les restes du Lizard-King.

3. JITENSHA (le vélo) / Dean Yamada / 21′

 JitenshaCalme jeune Mamoru perd son emploi et, comme par hasard, son vélo bien-aimé. Il part à la recherche des pièces de son vélo et va apprendre à reconstituer sa vie à trouver sa voie.

 

Mon coup de cœur :

Attention [SPOILER]

Continuer la lecture de Mon top 3 et mon coup de cœur du festival

Clermont-Ferrand – Le festival du Court-métrage

Bonjour à tous !
ClermontFest2015   Dans le cadre de ma formation BCCN nous avons eu la chance d’aller séjourner pendant 3 jours à Clermont-Ferrand afin de participer au Festival du court-métrage. Au départ j’étais un peu septique car je craignais de me lassé de voir des courts-métrages en boucle. Mais en réalité ça n’a pas été le cas. Alors certes il y en avait certains dans lesquels je n’arrivais pas à rentrer, mais globalement, le panel de catégories que nous proposait les organisateurs du festival nous tenait globalement en halène.
     
Merci, et à bientôt !

Mon portrait sonore : Parcours d’un client aux Restos du coeur

Bonjour à tous !

Dans le cadre de ma formation, je dois réaliser un portrait sonore sur une personne atypique que j’interviewerai à la façon d’Arte.

Je vais rencontrer Frédéric, un homme célibataire de 53 ans qui est ouvrier en production dans une entreprise industrielle de la région. Ce que cette personne a de « particulier » c’est qu’il est un client fréquent chez les Restos du cœur.

Durant cette interview je vais tenter de savoir comment il en est arrivé à son stade, et les raisons qui le poussent à aller chez les Restos du cœur. Je vais donc m’intéresser à son parcours personnel.

A bientôt !

Manipulation mentale et télévision

Bonjour à tous !

Hier, je me promenais sur Youtube (comme à mon habitude), et puis je suis tombé sur cette vidéo :

Manipulation mentale et télévision : les aveux d’un ancien directeur de recherche sur les publicités

Je n’ai pas besoin de vous dire pourquoi je l’ai choisi je suppose ? Je trouve que le titre est assez « parleur ». Certes, cette vidéo à été réalisée il y a déjà quelques années et depuis le domaine c’est scientifiquement développé, mais ce qui m’a intéressé dans cet extrait de film documentaire ce n’est pas la date, mais vraiment les explications qu’apportent les différentes interviews que nous voyons. Par exemple, à un moment, une des personnes interviewée explique plus en détail les test fait à partir de capteurs neurologiques. Je tiens à rappeler que nous avions déjà parlé de ces test neurologiques dansl’article sur le neuromarketing avec la vidéo dans laquelle nous assistions à l’nterview de Martin Lindstrom.

Pour le reste, je vous laisse découvrir la vidéo !

Merci !

Bilan de mon projet de recherche

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais faire un petit bilan de mon projet de recherche et ce qu’il m’a apporté.

Pour commencer, je tiens à dire que je ne m’attendais pas à ce que le sujet que j’avais choisi (L’audiovisuel dans la société) soit aussi large. Je m’en suis vite rendu compte évidemment ! C’est pour cela que j’ai proposé cette problématique : Quelle sont les conséquences de l’audiovisuel dans la société ? En effet, ce choix me permettait de cibler beaucoup plus précisément une des nombreuses facettes que propose mon projet de recherche. Plus ma recherche avançait, plus je trouvais le contenu que proposait ma problématique pertinent et intéressant. Bien évidemment, je suis bien conscient que je n’ai effleuré qu’une petite partie de ce que j’aurais pu trouvé grâce à cette dernière.

Comme je le disais précédemment, j’ai trouvé ce sujet vraiment très intéressant. Sur quel(s) point(s) me direz-vous ? Et je vais vous répondre ! Les points que j’ai le plus appréciés sont : le neuromarketing (et tout ce que touche à l’influence sur le cerveau), mais aussi le roman 1984 de George Orwell. En effet, j’ai trouvé la recherche sur le neuromarketing extrêmement intéressante et pertinente. Pourquoi ? C’est simple, j’aime vraiment tout ce qui touche à l’étude des comportements humain et de ses réactions. De plus, cette recherche m’a apporté plein de réponses comme par exemple le passage de l’interview de Martin Lindstrom sur les boulangeries et ce qu’elles provoquent. Ensuite, pourquoi ai-je aimé le roman 1984 ? Pour deux raisons majeures :

  • V pour VendettaLa première c’est que l’histoire est extrêmement prenante. Elle m’a fait pensée à un de mes films préférés que vous connaissez sans doute : V pour Vendetta, de James McTeigue, 2006. Il m’a fait pensé à ce film pour son univers tournant autour d’une dictature prônant le culte de la personnalité, avec un personnage principal revendiquant cela et souhaitant une rébellion.
  • La seconde, c’est que cet ouvrage pouvait être totalement adapté à notre époque, avec tout ce qui concerne la manipulation du peuple et donc du cerveau, mais aussi le système dictatorial se rattachant encore à différentes nations de notre époque moderne.

Mercià tous, et à demain !

1984


Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous parler d’un ouvrage que j’ai lu dans le cadre de mon projet de recherche. Cet ouvrage est un roman de George Orwell intitulé 1984. En voici un bref résumé :

LBig Brother is watching you’histoire se déroule en 1984, comme son nom l’indique, à Londres soumise par un régime totalitaire obligeant le peuple à vouer un culte de la personnalité à Big Brother, le chef de l’Etat Océania. Dans cet état totalitaire, il est impossible de dissocier le vrai du faux car les documents officiels détenant la vérité sont détruits et remplacés par d’autres, factices.

Le personnage principal s’appelle Winston Smith, il est employé au Ministère de la Vérité où il remplace justement les vrai documents par les faux. Un jour il décide de commencer la rédaction d’un journal intime dans lequel il exprime ses rêves de rébellion contre Big Brother. Ce journal, il l’écrit à l’abris du télécran, un appareil qui surveille se moindres faits et gestes.

Un jour il rencontre une femme nommée Julia Il se voient en secret pour partager des moments intimes car l’amour vouée à une autre personne que Big Brother n’est pas toléré et est sévèrement punit par le Ministère de l’Amour.

Tout deux partagent une vrai complicité et les mêmes envies de rrébellioncontre le parti. Winston rêve de rencontrer O’Brien, un personnage qu’il voit en rêve comme le chef d’une organisation secrète de rébellion. Il réussit à convaincre Julia d’y aller ensemble. Un fois arrivés, O’Brien leur dis qu’ils ne se sont pas trompés sur son compte, et en guise de première mission, il leur fait lire un livre interdit révélant toute la vérité sur Big Brother et le parti.

Une fois l’ouvrage terminé, Winston et Julia sont arrêtés et amenés au Ministère de l’Amour où ils sont torturés durant des mois, des années même. Winston fini par trahir son amour pour Julia et se tourner vers Big Brother. Il n’aime plus que le parti et seulement le parti. Même dans la mort, lorsqu’il est fusillé, il meurt en regardant, le sourire aux lèvres, une affiche de propagande de Big Brother.

1984

Merci et à demain !