Tous les articles par Numa

Jeune étudiant franco-suisse et fan du Québec, échappé à Lyon. Se prétend scénariste après une formation de Scénarisation à l'Ecole de Cinéma et Télévision de Québec de Février à Juin 2014. Fondateur de l'assocation Belisair House depuis 2012, il écrit divers nouvelles et scénarios de feuilletons radiophoniques en son sein, en plus de préparer des courts-métrages, des longs-métrages, des web-séries, des séries TV... Bref, il a une grande besace avec plein de surprises dedans. Enfin, il a une gigantesque passion pour les pandas roux et le cinéma.

Mon portrait sonore: Geoffrey Turpin, compositeur à l’image

Rencontre avec Geoffrey Turpin, compositeur diplomé d’un Master de Musique Appliquée aux Arts Visuels. Enseignant en musique d’un côté, compositeur à l’image de l’autre, Geoffrey Turpin fait de la musique depuis maintenant 10 ans.

Je vais vous faire découvrir cette personne, son travail, ses projets et sa façon de percevoir la musique et de la composer.

Mon angle d’interview permettra de découvrir qui est cette personne au travers d’un portrait sonore basé sur trois points. A savoir, ce qu’il fait aujourd’hui au moment de l’interview, comment il en est arrivé à composé pour l’image et quels sont ses projets à venir.

S’il n’y en avait que 5 à retenir…

Du 5 au 13 Février se déroule le 38e Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand. L’occasion pour la classe de Communication et Création Numérique de l’Institut Marc Perrot de s’y rendre du 9 au 10. Voici mon top 5 des films vus lors de cet événement.

Continuer la lecture de S’il n’y en avait que 5 à retenir…

L’avant et l’après de mes articles

Ces billets, écrits au cours des derniers mois, m’ont permis de gagner en expérience d’écriture pour le web. En effet, j’avais déjà eu une petite expérience en tenant des articles de critiques de film sur mon site personnel, pour une chronique intitulée Caméra Objective. Néanmoins, peu content de la manière dont j’abordais ces films (qui me semblaient trop confuses), j’avais placé cette chronique en pause, le temps de trouver comment me relancer et comment mieux aborder ces films.
C’est désormais chose faite, puisqu’avec cette expérience acquise ici, j’appréhende beaucoup plus facilement les sujets que je souhaite traiter. Si bien que je compte repartir sur une nouvelle chronique, disponible elle aussi sur mon propre site, et qui n’abordera probablement pas que le cinéma.

A suivre, donc !

Mr. Mojo Risin’, icône du mouvement hippie malgré lui

William John Thomas Mitchell est un théoricien états-unien né en 1942. Dans son essai Que veulent les images ? Une critique de la culture visuelle publié en 2005 aux Etats-Unis et en 2014 en France, le professeur d’histoire et de littérature développe l’idée du médium national. A savoir, un artiste qui, au sein de son œuvre, rend compte d’une culture ou d’une société à une certaine époque.

Cette idée de médium national est très intéressante, d’autant plus qu’un artiste ne cherche pas forcément à devenir un de ces médiums. Prenons l’exemple d’un certain poète maudit…

Continuer la lecture de Mr. Mojo Risin’, icône du mouvement hippie malgré lui

Luxe et écologie ne font pas bons ménages

Alors que nous sommes en pleine COP21, il m’a jugé bon de revenir sur un détail particulier du réchauffement climatique et du la protection de l’environnement en général. Celui de l’industrie de luxe qui se maintient malgré son impact sur notre environnement.

Continuer la lecture de Luxe et écologie ne font pas bons ménages

The Man in the High Castle : une uchronie peu représentative de son totalitarisme ambiant

The Man in the High Castle est une mini-série uchronique produite par la récente plateforme vidéo d’Amazon : Amazon Instant Video. Il s’agit de l’adaptation du roman Le Maître du Haut Château de Philip K. Dick, publié en 1962.

Continuer la lecture de The Man in the High Castle : une uchronie peu représentative de son totalitarisme ambiant

Quid de la vie quand la mort sera vaincue ?

La conscience de la mort nous pousse à agir, à faire quelque chose au cours de notre vie qui, au minimum, nous permettra de survivre et, au maximum,  d’apporter quelque chose à la société dans laquelle nous vivons, à notre échelle. Quel serait l’impact de l’immortalité sur notre façon de vivre, à une heure où celle-ci est présumée possible par certaines sociétés multinationales et la sphère scientifique ?

Continuer la lecture de Quid de la vie quand la mort sera vaincue ?

Le gimmick publicitaire, ou l’euphonie au cœur de notre société de consommation

Que nous possédions la radio, la télévision ou que nous soyons un internaute, la publicité nous entoure et nous incite à la consommation. Découvrons ensemble un des outils majeurs des publicitaires à l’origine de cette incitation.

Continuer la lecture de Le gimmick publicitaire, ou l’euphonie au cœur de notre société de consommation