Tous les articles par tdcx

L’image messagère

 

Roland Barthes est un critique littéraire et sémiologue français du XXème siècle.
Ayant raisonné sur la rhétorique de l’image notamment à cause de la présence grandissante de la publicité au cours du XXème siècle. Il s’interroge notamment sur les images quant à leur sens et leur message. De par ce fait il différencie trois types de messages :
le message linguistique, se caractérisant par un texte, des mots, une phrase pouvant être à l’intérieur, sur le côté ou autour de l’image, avec la consommation de masse aujourd’hui la majeure partie des images sont associé au texte on ne trouve pas d’image publicitaire sans texte celle-ci sont très rares. Cara le texte aide grandement à l’interprétation de la publicité.
le message dénoté, totalement littéral dépourvu de connotation, il est uniquement perceptif et on ne le retrouve que rarement, car rare sont dans la publicité des images littérale pure.
le message connoté, s’affirme par la présence de signe sur l’image qui vont aider à interpréter la publicité.affichesida3

Aujourd’hui lors de campagne publicitaire l’image est donc mise en valeur à travers un texte, c’est le cas des nombreuses campagnes de préventions mise en place pour le sida, en plus de s’appuyer de l’image de marque d’une personnalité comme ce fut le cas, l’image est appuyé d’une phrase comme ici sur la photo ci-dessus. De plus dans notre société de consommation le sexe, la sensualité et l’érotisme sont des choix récurrents lors des campagnes car l’image d’une femme ou d’un homme répondant aux critères soit disant communs attirent plus les regards. Ici cette campagne n’est pas vraiment publicitaire.

On retrouve Ces trois types de clichés qui vendent bien dans de nombreuses campagnes comme celles de multiples parfum ou un homme au corps d’apollon à moitié dénudé avec un regard de braise, ou encore une femme quasiment nu faisant et se posant en séductrice redoutable, comme la campagne du parfum Shalimar de Guerlain pour la femme et le beau mâle de Jean Paul Gaultier. Barthes critique notamment l’image que la société de consommation inflige à la femme la positionnant comme un objet afin de promouvoir un produit, comme ici la publicité pour acheter un vespa.

d_glea-fait-sa-pub-femme-1950-04

Aujourd’hui la parité commence à se faire ressentir avec la présence aussi d’homme objet comme la campagne de publicité comme l’image ci-contre. On remarque également la présence de texte sur ses deux images, ou l’on se dit que pour avoir de belle vacances ils nous faut une belle femme en bikini ainsi qu’un vespa, et que si l’on est un homme rien ne sert de nous habiller car l’on peut-être ultra sexy rien qu’avec des bijoux D&G.

Ouvrir le « bonheur ».

Louis Althusser, est un philosophe français du XXème siècle qui fut l’une des principales sources du renouvellement de la pensée marxiste au même siècle. De par ses écrits Althusser continue de faire vivre Marx en appuyant et citant à outrance sa pensée plutôt que de trouver de réelles solutions à la production. Il s’oppose ainsi au capitalisme, il critique également la société de consommation et donc la publicité qui à elle même été enfantée par la société de consommation de masse. La publicité est un mode de communication de masse, qui a pour but d’amener les personnes à acheter tel produits, adopter tel comportement, etc. Pour cela elle dispose d’une gigantesque de moyens : internet, affiche publicitaire,radio, télévisions

.publicite-3

Althusser dénonce une manipulation de la part d’une minorité sur la majeure partie de la population,en estimant que cette minorité souhaitant faire rentrer chaque individu dans une philosophie, mode de vie, de consommation lui étant favorable. Cette minorité arrive à créer un besoin grâce à la publicité, aux soldes qui va influencer directement les individus à consommer, tout faisant croire, ou leur donnant l’impression d’être maitre de leur désir, alors qu’en réalité ceux-ci sont dictés en amont.

Nous pouvons le remarquer avec la société Coca-Cola, qui grâce à de multiples campagnes de publicités qu’elle adapte à tout type de public, avec une boisson pour les hommes sportifs : Coca-Cola zéro (https://www.youtube.com/watch?v=aB47eY2OO6w), une boisson pour les femmes Coca-Cola light (https://youtu.be/Ff-jBpca7Cw), pour les enfants avec des animations (https://youtu.be/9AbEU3uzWs4), les produits de la société sont aujourd’hui présent de partout sur la planète. Elle à réussi à adapter à adapter sa campagne en fonction des évolutions de la société avec la création récemment d’un Coca-Cola life qui serait plus adapter à la santé des consommateurs souhaitant faire attention à leur calories ; la société fais également appel à des star pour donner à ses produits une image de marque. Coca-Cola est l’exemple car en plus elle respecte les différents diktats de la mode (homme avec barbes de 3jours au torse musclé, femme mince et pimpantes, etc), de plus ses phrases cultes rentrent dans les moeurs « ouvrir un coca-cola ouvre le bonheur ».

Aujourd’hui on sait que les grandes sociétés ont quasiment des budgets similaires lorsque l’on compare celui de la production et celui de la communication de l’entreprise, on peut donc parler d’apple qui est l’une des société au budget communication et marketing le plus celle-ci. Apple réussi également à influencer les consommateurs, avec des nouveaux modèles chaque années, poussant le consommateur à se mettre à jour pour avoir ce qu’il y a de « mieux » sur le marché, l’une des stratégies d’apple est également le prix, en mettant des prix plus élevés le mode de pensé du consommateur va alors changer «  si c’est plus cher, alors c’est mieux ».