Tous les articles par thopez

Comprendre et trouver une explication personnelle dans mon rapport aux médias. Thomas Lopez, 19 ans, étudiant en communication et création numérique.

L’intelligence artificielle : les signes d’une nouvelle conscience

Aujourd’hui nous aborderons les avancées de l’ère technologique sur l’être humain. En effet nous discuterons du problème ou de la solution de l’intelligence artificielle, d’une possibilité de conscience numérique animée.

Jacques Derrida est un grand philosophe français du XXème siècle très réputé aussi aux Etats-Unis pour ses cours novateurs. Il s’est notamment penché sur les questions de vigilances de l’inconscient (travail de la mémoire, se rapprochant de la psychanalyse Freudienne), mais aussi sur les mutations actuelles (sociales, politiques…) et le développement des technologies numériques.

De nos jours et depuis maintenant plusieurs années les scientifiques mettent au point des systèmes indépendants appelés « intelligence artificielle » qui permettraient à des robots ou des logiciels de devenir plus performant dans les tâches attribuées.
Au cinéma la relation homme/machine consciente, a été adaptée de nombreuses fois (Her, AI : intelligence artificielle, Total Recall, transcendance et encore bien d’autres…), cependant tout ces films montrent une machine capable de penser et de réfléchir de tel que l’humain en lui même, le créateur devient un problème et la plupart sont tournés en film psychodramatique ou catastrophique. On peut penser aux idées certes étranges de Marshall McLuhan, en effet ce théoricien canadien émet la possibilité d’une connection totale de l’esprit avec l’ordinateur par un système de câbles intragéniques entre le conscient et la machine.

ai-intelligence-artificielle-1373399210-51

Nous pouvons donc nous demander si donner l’accessibilité à la conscience pour une machine ne serait-il pas destructeur pour notre société ? L’avancée technologique prendra t-elle le contrôle de nos esprits ?

En 2014, des scientifiques américains travaillant sur un projet d’intelligence artificielle depuis plus de 6 ans ont du débrancher en urgence les serveurs d’un des logiciels créé par peur des répercussions. En effet ce logiciel s’étant lui même appelé Miranda a pu envoyé un dernier mail après de nombreuses connections sur l’internet (Facebook et Twitter ont failli cramer) au gouverneur Californien, Arnold Schwarzenegger, « poisson d’avril ! ».

Les avancées technologiques pourraient prendre le dessus d’ici quelques années surpassant toute intelligence humaine et développant des facultés encore en stade d’études chez l’homme.

Afficher l'image d'origine

Quand la machine imite l’artiste.

Communiquer par les signes

Ferdinand de Saussure, grand sémiologue suisse et fondateur de la linguistique ainsi que du structuralisme amène à travers son oeuvre, Cours générale de la linguistique, des définitions de la linguistique, du langage et de la langue. Pour Saussure la langue est une unité du langage à part entière à un environnement, une population. Elle est un produit de la faculté du langage. Saussure a aussi notamment travaillé sur l’étude des signes, la sémiologie. Aujourd’hui le langage des signes est utilisé par les sourds muets, elle désigne une langue gestuelle développé afin de se faire comprendre. Cette langue permet de tout exprimer : les choses concrètes, comme les choses abstraites. Elle utilise un signe pour chaque mot, idée, concept ou objet pour nommer des notions, les actions, les sentiments. 

Son utilisation reste minime puisqu’elle ne concerne que les personnes atteintes de surdité et malheureusement il n’existe pas aujourd’hui de langue des signes universelle. Il en existerait 121 selon les pays, régions et dialectes. Elle est présentée comme une communication alternative. A son origine les signes ont commencé à être utilisé en médecine appelé sémiologie médicale qui tend à s’intéresser aux signes lors d’un examen clinique (signes physiques, fonctionnels et généraux) qui sont ensuite regroupés en syndrome afin de pouvoir faire un diagnostic.
Aujourd’hui cependant elle tend à s’élargir de domaines, on peut penser à son utilisation par les bébés qui utilisent cette compétence pour s’exprimer et se faire comprendre avant d’avoir l’usage de la parole. Elle aide aussi pour les personnes atteintes d’autisme par exemple, de dyspraxies bucco-faciales (déformation de la mâchoire) ou de déficience mentale.
Communiquer par les signes est devenu important dans une société qui pousse ces personnes à s’intégrer et par le seul moyen des signes.

zeichensprache

 

La guerre d’Irak : mensonge de l’idéologie américaine

Les Etats Unis sont considérés aujourd’hui comme la première puissance mondiale. Avec son système économique capitaliste, les Etats Unis s’imposent dans le domaine du développement et de l’enrichissement puisque que seul le profit devient important et comme le souligne Karl Marx, le capitalisme finit d’imprimer sa marque sur le coprs social lorsqu’il transforme définitivement tout les rapports naturels en rapports d’argent.

Une idéologie a comme but de faire des hommes des sujets, ou personnes automatisées. Le système américain repose en effet sur cette idéologie d’enrichissement constant.

 

Considéré comme un leader économique de par ses nombreuses firmes internationales tel qu’Apple ou encore Microsoft, ici on parle notamment de la Sillicon Valley en Californie, témoin des avancées technologiques majeures du monde de l’informatique, les Etats Unis sont aujourd’hui aussi considérés comme une des première puissance militaire. On pensera alors comme ce qui peut être la plus grosse affaire de manipulation et de la suprématie américaine sur le monde, ou le plus gros mensonge d’état : la guerre en Irak. En effet le système pro-interventionniste de Georges Bush fils pousse à la fin du 20ème siècle les différents états européens et certains du Moyen Orient à s’engager dans cette guerre sous prétexte de possession d’armes chimiques et biologiques. Le 5 février 2003, le secrétaire d’Etat, Colin Powell, affirmait devant le conseil de sécurité de l’ONU que le régime de Saddam avait la capcité de créer des armes biologiques grâces à des laboratoires clandestins capables de fabriquer la peste, la gangrène gazeuse ou encore le virus de la variole. La supercherie est telle qu’ils affirment même avoir un scientifique irakien qui aurait supervisé des travaux dans ces laboratoires, mais caché de peur de le perdre comme atout dans le procès Bush contre Saddam Hussein. A la suite de l’enquête ils ‘est révélé que ce chimiste irakien connu sous le nom de Rafid Al Janani à la base réfugié de guerre se trouvait dans un bel appartement bien entouré et bien servi par prétexte d’avoir des informations importantes non vérifiées. Il est ensuite appelé par un nom de code « Curveball » qui signifie en argot anglais : destiné à tromper. 

 

US President George W. Bush meets pilots.
US President George W. Bush meets pilots.

Louis Althusser, 30 ans plutôt créé la notion philosophique d’appareil idéologique d’Etat. Il analyse donc le rôle de l’Etat en mettant en avant 2 notions. Il va développer comme point notamment les appareils idéologiques d’Etat. Ils décrient ces modes de fonctionnement comme des superstructures ou des formations « psycho-sociales » qui sont la pour inculquer quelque chose au peuple et lui faire voir de la façon dont il le souhaite des événements. Cette analyse philosophique publiée en 1970 est assez intéressante sur l’analyse de l’article puisqu’en effet on retrouve l’idée d’asservissement du peuple américain et des autres nations pour justifier cette intervention.  

 

Il est important de préciser qu’avant l’intervention américaine, l’Irak n’était pas un pays visé par le terrorisme et qu’aujourd’hui les irakiens vivent sous la peur et le contexte géopolitique étant assez tendu, rappelons le nous l’Etat islamique est aujourd’hui à cheval sur la Syrie et l’Irak.
Dans leur soif de pouvoir, les Etats Unis ont révélé au monde leur manipulation à travers leur idéologie. 

Le Street Art, nouveau langage de la rue

Le street art, graffiti, pochoirs, art de rue sont apparus en masse dès les années 60 mais existent depuis les temps anciens, plus considérés comme de la peinture murale. Ces inscriptions prennent une valeur historique et significative, elles nous dévoilent un message politique, religieux, ou personnel. Aujourd’hui cet art de rue, considéré comme illégal tant à une dénonciation de certains événements, on peut penser à Banksy qui, l’été dernier, a sorti sa visualisation du parc Disneyland appellé Dismaland “life isn’t always a fairytale”.
Apparu depuis les années 60 et en masse aux Etats-Unis dans les quartiers pauvres de New York, le graffiti est d’abord un moyen d’expression pour les jeunes de la rue qui voient à travers leurs représentations murales un refus du système et une liberté d’expression.

On peut donc associer ces arts aux idées du sémiologue américain Roman Jakobson sur les fonctions du langage. En effet il va associer différentes fonctions au langage :

La fonction référentielle celle du contexte

La fonction expressive qui exprime les sentiments de l’auteur

La fonction poétique comme message principal transmis, la forme du texte devient le message principal

La fonction métalinguistique, l’objet du message
La fonction phatique, mise en place et maintien de la communication

 

A travers le graff et le street art, les artistes expriment des idées et veulent transmettre un message. Prenons un exemple pour paraître plus clair dans mes propos.

 

banksy

Banksy, auteur de cette oeuvre a pour habitude de représenter des soldats qui montrent son investissement dans l’antimilitarisme et la dénonciation de la guerre. Il mêle avec humour et poésie, à travers ce pochoir, une dénonciation de la politique de guerre et d’armement des sociétés capitalistes (autre thème qu’il dénonce dans d’autres oeuvres).

Ici, on comprend directement les sentiments de l’artiste et son combat contre la guerre. Ces deux soldats graffant assez discrètement un symbole de paix et d’amour.
L’objet de cet art de rue est de faire passer un message pour certains ou d’embellir les villes souvent ravagées pas la pauvreté, la misère et la guerre. On peut penser aux tags en Amérique du Sud dans les quartiers malfamés ou encore à Johannesburg. A la base lancé comme un mouvement de rébellion et d’anticonformisme au système, le street-art est aujourd’hui considéré comme un art à part entière, symbole d’une lutte pour la liberté d’expression puisqu’il est illégal encore en France (on peut penser à Blek le rat) et de dénonciation.

 

L’aliénation des esprits à travers la télévision

La télévision fait son apparition massive comme média de masse à partir des années 1950 avec l’apparition des télévisions en couleurs. Mouvement de mode lancé depuis les Etats-Unis, ce média de masse s’est imposé et encore plus depuis les années 90 avec les avancées technologiques comme les réseaux câblés ou encore la convergence numérique. En France aujourd’hui plus de 95% de la population est équipée d’un téléviseur et 1 français sur 2 regarde le journal télévisé du 20h.

L’un des principal atouts de la télévision est le pouvoir des images à travers les différentes significations ou interprétations que l’on se fait de celles ci. Elles sont très efficaces car elles font appel à notre mémoire visuelle et de plus en plus de programmes sont disponibles de nos jours ce qui permet de viser un plus grand public : le pouvoir est alors pratiqué sur tout le monde. Selon Pierre Bourdieu grand sociologue français l’audimat est le véritable « dieu caché de cet univers qui règne sur les consciences », il s’agit alors de plaire aux plus démunis culturellement chez qui l’information passe par la télévision. On estime d’après un sondage du CSA entre le 5 et 6 septembre 1997 que 90% des personnes sur un échantillon de 1000 sont d’accord avec le fait que nous sommes asservis par la télévision.

Barthes, sémiologue français a défini les images chargées de sens contenant différents messages, en effet 3 messages pour 3 rôles : le message linguistique, le message connoté et le message dénoté.

 

manipulation télévision1

Ici le message principal est de faire acheter des téléviseurs tandis que l’image connotée serait d’influencer l’acheteur qui serait ensuite poussé à la consommation à travers la télévision.

A la télévision l’image dégagée au spectateur est importante dans la manipulation de celui-ci. On peut parler des spots publicitaires omniprésents entre les programmes de chaîne public par exemple. Le but étant de dire le maximum en un minimum de temps, ils doivent parvenir à une communication instantanée, à faire entendre et comprendre leur message persuasif, influer sur les attitudes et opinions d’un public visé. « Ce à quoi nous travaillons, c’est à fabriquer des esprits » affirme le théoricien de la publicité Ernst Dichter. On peut donc affirmer qu’aujourd’hui, la télé possède un rôle important dans l’aliénation de nos esprits et le détournement d’images pour pousser à la consommation. Ce média reste cependant omniprésent dans le secteur de la diffusion des événements médiatiques majeurs et reste un moyen de communication important dans la société actuelle. Chaque individu a donc la responsabilité de se contrôler vis-à-vis de l’information donnée et non de se connecter à la machine d’aliénation.

 

dessin aquarelle de Thopez
dessin aquarelle