Archives pour l'étiquette bilan

Et qu’est-ce qu’on en retient ?

J’apprécie beaucoup cet exercice dans le sens ou il nous permet de mettre en relation notre quotidien, nos goûts avec des auteurs vu en cours. Je trouve la démarche intéressante. Elle permet une meilleure compréhension du cours, et sollicite notre imagination.

J’ai, comme au premier semestre, beaucoup parlé de mes goûts personnels, c’est ainsi que j’ai pris plaisir à écrire ses articles.

Je regrette par contre de ne pas avoir été assez régulière et de m’être laisser avoir par le temps.

Cet exercice m’a permis d’approfondirune certaine réflexion et d’ouvrir mon esprit sur des thèmes que je ne connaissais pas. J’ai beaucoup apprécié Baudrillard (même si je ne suis pas sur d’avoir tout compris), Barthes, et Michel Foucault.

Une ouverture d’esprit

Ouverture d’esprit, développement de mon esprit critique, connaissances et remise en question de la société, voici une liste non exhaustive de tout ce qu’a pu m’apporter l’ensemble des deux cours sur les médias.

Baudrillard et McLuhan auront été les deux auteurs qui m’ont vraiment intéressé. L’un de par sa personnalité et sa pensée très difficile à cerner, notamment simulacres et simulation, l’autre, pour son livre Pour comprendre les médias que j’ai pris du plaisir à lire.

Je ne dirai pas qu’il me tarde d’avoir 60ans mais je suis curieux de voir quelles seront les critiques apportées par notre génération sur ces sujets pour les comparer au siècle dernier!

D’une manière générale, les médias sont vivement critiqués par tous les auteurs, si bien qu’il est devient important de repérer et garder à l’esprit leurs bons côtés !

The Boss

Dans le cours de modèles théorique de communication de masse nous avons pu voir de nombreux auteurs. Il était intéressant de mettre en lien les théories des auteurs avec des phénomènes actuels. La plupart des auteurs partagent une certaine révulsion envers le capitalisme et la société actuelle. Leurs idées peuvent être proches  et parfois un peu difficiles à distinguer les unes des autres.

L’auteur qui m’a le plus marqué est Roland Barthes notamment avec La Chambre claire. J’ai trouvé sa réflexion très pertinente, notamment avec le terme de punctum. Si la photographie vous intéresse je ne peux que vous le recommander.

Sur ce, bonnes vacances!

Un semestre sur les mass média… complet

Clairement, j’ai trouvé cette étude de la communication médiatique très interessante et notamment, quand cela était rapproché aux oeuvre cinématographique. J’ai pu apprécier différent abord de la culture de masse tout aussi intéressants.

J’ai tout particulièrement aimé les écrit Hannah Arendt, philosophe américaine qui s’est intéressé aux “origines du totalitarisme”.

J’ai alors fais une analyse, à laquelle j’ai pris plaisir, sur le Film “V for Vendetta” de James McTeigue, en montrant les différente étapes et caractéristiques d’un régime totalitaire.

Par la suite j’ai même ajouté que, le sujet plaisant, faisait allusion à une dénonciation de démocratie actuelle par le biais de l’utopie d’un système totalitaire. Cette dénonciation de la démocratie est même poursuivie par le groupe “les anonimous”, portant la même identité du masque de Vendetta et Guy Fawkes.

Cachez ces penseurs que je ne saurais voir.

Le semestre qui vient de s’écouler fut marqué par un cours à l’intitulé mystérieux : nous devions y étudier les « modèles théoriques de la communication de masse ».

Marshall McLuhan, le canadien

Je repars de ce cours avec la découverte d’une grosse dizaine de penseurs dont je n’avais jamais entendu parler. Benjamin, McLuhan, Kracauer, Adorno, Marcuse (dont j’ai acheté et prévu de lire L’homme unidimensionnel), Baudrillard ou Lipovestsky me reviennent en tête au moment d’écrire ce billet.

Continuer la lecture de Cachez ces penseurs que je ne saurais voir.

Bilan du cours

Ce cours critique sur les médias de masses m’a permis de connaitre les penseurs du XXème siècle qui ont marqués durablement l’étude de ce domaine et de développer un esprit critique vis à vis de tous ces outils communicationnels très présent aujourd’hui.

Jean Baudrillard a particulièrement attiré mon attention cette année de par ces théories  saugrenues qui avait pour but de faire réfléchir et remettre en cause les croyances de chacun.

Simulakrlar-ve-simulasyon-jean-Baudrillard-Matrix-

Je suis particulièrement heureux d’avoir pu participer à ce cours théorique qui est à mes yeux très important de par l’actualité des thématiques abordées. J’en tire que du positif malgré certains penseurs très pessimistes voir nihilistes.

Exploration de la communication de masse

Rédiger ses billets de blog m’a permis de développer mes connaissances dans la culture de masse et la société. Découvrir de nouveaux sociologues, philosophes m’a ouvert à un nouvelle univers. Cette culture général me serviras plus tard dans de nouvelles créations. Avoir des références tel de Baudrillard, Deleuze ou encore Morin est un atout non négligable. Ma vision critique du monde s’est vu développé à force de recherches et d’analyse.

Premier bilan d’un travail sur la communication de masse

L’étude des modèles théoriques de la communication de masse m’a permit de découvrir de nouveaux concepts comme les mass médias et la masse culture, l’étude de la technologie et sa réception médiatique, l’école de Francfort, les mass médias à l’ère post-industrielle et en tant que propagande télévisuel et enfin l’étude des cultural et gendrer-studies.

Ce balayement de toutes ces notions ont permit de mieux comprendre les contextes historiques et sociaux de ces modèles. Ces critiques de penseurs sur différents domaines comme la sociologie, la politique et l’économie permettent l’appréhension des comportements des masses face à des situations qui sont toujours contemporaines. J’ai aimé travailler cette matière puisqu’elle touche à la sociologie et d’une manière à la psychologie. En tant que futur communicant, il est nécessaire de cerner son public et son comportement afin de pouvoir répondre efficacement à ses demandes. De plus cette matière s’illustre parfaitement dans de nombreux domaines de la culture ce qui permet de l’illustrer et de se questionner sur le fond des oeuvres que nous voyons.

Au final, la communication de masse m’aura amené à réfléchir d’avantage sur ce que je voie ou j’entends avec un sens plus critique.

Bilan

Le cours sur les mass media aura été passionnant. Deux oeuvres nous ont particulièrement marqué : celle de Marshall McLuhan et celle de Jean Baudrillard.

Marshall_McLuhan
Marshall McLuhan (1911-1980)

Visionnaire est le qualificatif qui convient à ces deux auteurs.

Ainsi il est troublant de lire les descriptions de McLuhan sur l’avènement de l’ère tactile (la galaxie Marconi), description rédigée plus d’un demi-siècle avant l’apparition toute récente des écrans tactiles !

Jean Baudrillard (1929-2007)
Jean Baudrillard (1929-2007)

La lecture du passionnant L’Echange Symbolique et la Mort de Jean Baudrillard, nous fait le même effet : écrit en 1976, l’ouvrage annonce les attentats du World Trade Center, l’illusion du bipartisme en politique (nous sommes en plein dedans). Nous avons aussi été secoué par la très belle réflexion sur la poésie qui termine cet écrit de Baudrillard.

L’analyse de l’objet mass médiatique nous aura permis également d’approfondir de manière personnelle notre réflexion sur le cinéma d’aujourd’hui.

Comment j’ai développé mon esprit critique

Il est tentant de boire les paroles des grands penseurs tels qu’Adorno, que McLuhan, que Baudrillard etc. Il est facile de partir du principe qu’ils ont raison, ça nous évite de réfléchir et nous pouvons briller en soirée en critiquant les médias avec une aisance folle.

Mais dans le cadre du cours Modèles théoriques de la communication de masse, j’ai appris à critiquer. Et non pas à critiquer les médias (ah si, en fait), mais à critiquer les auteurs et leur pensée. Chose que je ne me serais pas permise de faire avant. J’ai beaucoup appris grâce à leurs théories, mais j’ai encore plus appris en les remettant en question.

Continuer la lecture de Comment j’ai développé mon esprit critique