Archives pour l'étiquette blog

Vie et Blog

Si, au cours de ces deux dernières années, vous vous êtes rendu sur un site de partage de vidéos en ligne (principalement YouTube et Dailymotion), vous ne pouvez pas être passé à coté des fameux « Vlogs ». Tout d’abord, laissez moi vous expliquer ce que signifie ce mot :
Vlog : contraction des mots « vidéo » et « blog », mais on va remarquer que la contraction de « vie » et « blog » est encore plus adéquate pour nommer cette pratique.

pcmag.com
pcmag.com

Le but des ces vidéo : raconter sa vie et partager ses instants, un peu à la manière d’un journal intime. On distingue principalement trois courants de vidéos parmi ce genre :

  • Les Vlogs de voyage
  • Vlog de vie
  • Weekly / Daily Vlog

Je ne vais ici m’interesser qu’aux vlogs de vie et aux weekly ou daily vlogs, étant donné qu’une vidéo sur le voyage d’une personne dans un pays peut avoir de nombreux apports pour toutes autre personne souhaitant visiter le même pays ou la même ville.
Les « Vlogs de vie » consistent généralement en ce que le Youtubeur se film seul face caméra dans sa chambre et raconte un bout de sa vie, une épreuve qu’il ou elle a surmontée, etc…
Les daily ou weekly vlogs sont eux réellement un journal intime d’une personne sous forme de vidéo et mise en ligne sur Internet, racontant sa journée. En France, cette mode est apparue depuis 2014, une des raisons de ce succès est le fait que les spectateurs s’intéressent maintenant plus au vidéaste qu’au contenu qu’il/elle propose. Un lien va se créer entre la youtubeuse et chacun(e) de ses abonné(e)s ainsi qu’un sentiment de rapprochement, et ainsi c’est l’attachement à la personne qui va faire que des personnes vont aller voir ses vidéos, plus la réelle qualité des contenus. De plus, le rythme effréné que s’imposent certains youtubeurs (1 vidéo par jour) questionne la question de faire des vidéos dans le seul but de faire des vidéos, l’intérêt en est alors grandement restreint.

delarosa.com
delarosa.com

Je vais prendre l’exemple de « Lonelygirl15 », une des première Youtubeuse Vlogeuse, qui a tenu une chaine de juin 2006 à Août 2008. Par l’aspect personnel et sincère dans ses vidéos, elle conquit rapidement un grand public sur Youtube. Jusqu’a ce que l’on découvre que c’était en réalité une actrice engagée pour une fiction avec derrière elle un scénariste et un réalisateur. C’est alors que l’on peut utiliser la fameuse formule de Marshall McLuhan : « The medium is the message », le récit était crédible parce qu’il était au format vlog. La même chose à la télévision n’aurait jamais fonctionné. Seulement, tout le monde peut prendre une caméra, un smartphone et faire un Vlog, il est à priori un gage d’amateurisme, et même de sincérité. C’est pourquoi quand cette mascarade à été mise à jour, de nombreuses internautes se sont senties dupées et même trahies.

Les dangers du net, un bilan, Hongrie

Cher Blog,

C’est ici que nos chemins se séparent. Ou plutôt non, c’est juste la fin de l’obligation, malgré le plaisir que j’ai eu a réfléchir sur certains auteurs, le principe de mettre un délai, bien qu’essentiel, était assez rébarbatif. Malgré cette gène, tu m’as permis de réfléchir, évidemment en lien avec nos cours, tant en créativité qu’en Introduction aux études médiatiques, et de dresser un parallèle avec les réseaux sociaux, et leur influence, parfois néfaste. Mais je voulais parler plus précisément de Facebook, Youtube, Twitter.  L’information y est partout présente, le contenu audio-visuel aussi. Il est extrêmement difficile de s’ennuyer sur ces réseaux sociaux, car il y aura toujours quelque chose de plus à regarder.

Dans la masse d’informations, il est impossible de mettre des filtres, de se protéger, l’info nous envahit, très, trop vite. Sur Twitter, par exemple, au soir des événements du 13 Novembre, les erreurs des internautes se multipliaient, les avis hâtifs de plus en plus nombreux, les gens donnant leur adresse dans un élan de solidarité, mais était-ce la chose la plus prudente à faire ?

Sur Facebook, les messages d’amis, qui me montrent un capture d’écran où j’ai « liké » une photo qui, hors contexte, pourrait être préjudiciable… Heureusement ce sont mes amis qui l’ont récupéré, mais n’importe qui aurait pu…

Les errements d’Instagram, où les personnes les plus suivies sont payées par des requins, qui « grattent » de l’argent sur leur notoriété ! Une personne a eu le courage d’en sortir, elle s’est exprimée, mais tout le monde l’a oubliée déjà, elle s’appelle Essena O’Neil…

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/11/03/une-star-dinstagram-quitte-les-reseaux-sociaux-et-denonce-le-culte-de-la-celebrite/

Enfin, Youtube,  Continuer la lecture de Les dangers du net, un bilan, Hongrie

Épilogue

La rédaction des articles donnés à faire dans le cursus de mes études est terminée (enfin pour le moment).

Je me dois simplement ici restituer ce que j’en ai pensé et en quoi cela a abouti.

Je suis fier de mon travail, et du tant que j’ai passé dessus. Etant communément paresseux et procrastinateur perfectionniste, je suis heureux à présent d’avoir su être plus perfectionniste que procrastinateur dans la rédaction de mes articles (même si j’en ai publié deux en en retard et que je tape ici alors qu’il me reste deux heures avant de poster l’épilogue).

C’était une bonne expérience afin de pouvoir rédiger à nouveau, afin de mieux taper à l’ordinateur mais surtout afin d’exprimer son opinion de manière élaborée et sûre (à la différence de l’oral).

C’est une activité laborieuse pour des étudiants mais qui procure un effet d’accomplissement savoureux.

 

Petit joyau mélodique dans l’attente :

 

Sources et références :

Led Zeppelin. (1976). Achilles Last Stand. Sorti sur Presence. Swan Song Records

Photographie : Bonham en pleine gloire