Archives pour l'étiquette censure

Un violent combat

Hannah Arendt (1906-1975) est une philosophe allemande qui a marqué l’Histoire de la pensé au XIXème notamment par sa théorie de « la banalité du mal ». Cette théorie fait polémique car le publique qui croit qu’elle tend à dédramatiser les horreurs de la seconde guerre mondiale en déculpabilisant les nazis. Il n’en ai rien. Hannah Arendt, elle même d’origine juive, est une personnalité engagée pour la liberté et les droits des individus. Elle publie en 1972 «  Les origine du totalitarisme », ouvrage dans lequel la philosophe dénonce fermement l’antisémitisme, les régimes totalitaires et l’impérialisme.

Dans cette œuvre, la philosophe distingues deux principaux régimes totalitaires : le nazisme et le stalinisme. Elle entreprend de comparer les deux et discerne quelques similitudes. En effet, le régime totalitaire advient souvent d’un clivage entre les classes, souvent divisées par la guerre et/ou le chômage. Elle affirme également qu’un régime totalitaire est avant tout un régime qui sème la terreur. Il prive l’individu de ses droits fondamentaux en faisant pression sur lui pour qu’il devienne esclave du régime.

Le-3-mai-2013-a-Saint-Petersbourg

Continuer la lecture de Un violent combat

Télévision ou Télémouton ?

A notre époque, l’information est la base du pouvoir politique et économique : c’est l’enjeu principal.

Ceux qui contrôlent l’information contrôlent ceux qui la lisent. Or, en 2015, l’information passe par la télé, les journaux, la radio et surtout, internet. Il faut savoir qu’il y a 96% des foyers français qui possèdent un poste de télévision en 2014, et 61% de la population française possède un smartphone en 2015 (donc un accès a internet), soit environ 36 millions de français. Tous ces outils technologiques qui permettent de partager l’information sont appeler médias de masse car ils permettent de passer un message à un nombre extrêmement large de la population.

Les médias de masse permettent : la communication de masse ; donc d’instaurer une culture de masse. La culture de masse permet à celui qui contrôle l’information d’influencer la façon de penser d’une population. En France on peut citer les journaux officiels tel que TF1, France 2 et France 3, cette liste n’étant pas exhaustive.

On sait maintenant que les grandes chaines de communication de l’information sont subventionnées par des sociétés très puissantes dans le monde (n’oublions pas que celui qui contrôle l’information à le pouvoir) tel que Bouygues, Total, Lagardère, Monsanto, Nestlé, etc.
Voici un schéma montrant les sociétés qui contrôlent les médias français, ça fait froid dans le dos… carte-du-parti-de-la-presse-et-de-l-argent

Bourdieu a écris un livre intitulé Sur la Télévision, dans lequel il démontre que les émissions télévisées sont structurées de façon à censurer les informations. Tel événement important sera montré comme ordinaire et tel événement ordinaire sera montré comme extra-ordinaire.

Le téléspectateur, ainsi que le lecteur pour les journaux, doit se faire sa propre idée sur l’information. Il est de son devoir de trier les sources en faisant des recherches par lui-même afin d’avoir sa propre façon de penser, son propre avis et non celui que les médias de masse lui donne.

Soyez critique ! Osez les débats en soirée ! N’ayez pas peur d’exprimer votre façon de penser !

Une course effrénée

Pierre Bourdieu est l’un des sociologues Français les plus importants du 20ème siècle, et un acteur majeur de la vie intellectuelle Française. Sa pensée a exercé une influence considérable dans les sciences humaines et sociales et a toujours été en évolution. Sur la télévision est un ouvrage retranscrivant le contenu de deux émissions télévisées avec Gilles L’Hôte en 1996 : Sur la télévision et Le champ journalistique. Cette émission traite de l’emprise du journalisme sur la population et sur les nouveaux médias.

pierre-bourdieu-entrevista-ajo-blanco

Voici l’une de ses observations. Pierre Bourdieu constate qu’une « auto-censure » est toujours présente sur nos écrans de télévision mais que le spectateur lambda n’est pas capable de le percevoir, seuls les journalistes le perçoivent.

Qu’elles sont-elles ? Les chaines télévisions choisiraient leurs sujets en prenant en compte ce qui intéresse ou non le monde : les faits divers. On cherche donc le scoop et on ne décrit pas la banalité. Il y a alors une opposition entre la télévision et l’école.

Par conséquent, les différentes chaînes en viennent alors à diffuser toutes les mêmes informations exclusives. Nous observons un phénomène d’homogénéité de l’information. Pour briser ce cercle il faut alors faire un coup médiatique.

En effet, nous nous retrouvons face à ce phénomènes médiatique tous les jours sans vraiment se rendre compte des enjeux de cette quête -plus qu’à l’information- au scoop. Pierre Bourdieu nous ouvre alors les yeux sur la course effrénée à laquelle participent les médias depuis quelques temps.

ND

DÉVELOPPEMENT DE L’INTRODUCTION

Définition de la censure : La censure est la limitation arbitraire ou doctrinale de la liberté d’expression de chacun. Elle passe par l’examen du détenteur d’un pouvoir sur des livres, journaux, bulletins d’informations, pièces de théâtre et films, etc. — et ce — avant d’en permettre la diffusion au public. Par extension, la censure désigne différentes formes d’atteintes à la liberté d’expression, avant et/ou après leur diffusion (censure a priori eta posteriori). La censure politique (limitation par le gouvernement de la liberté d’expression) est différente de la censure indirecte, non officielle, mais sous forme de pression, en particulier une forme de censure économique (due notamment à la concentration des médias, etc.) André_Gill_-_Madame_Anastasie

La censure est représentée sous la forme d’Anastasie tenant de grands ciseaux (1874, par andré Gille, caricatriste, ecrivain)

Définition des Nouveaux Medias :

Les nouveaux supports technologiques sont ceux permettant la diffusion de l’information, à savoir tout outils ayant un écran (ordinateur, tablette, smartphone, vidéo, informatique) et l’accès à internet. Il joue un rôle principal dans cette étude de la censure.

Maintenant c’est le support qui devient média : on y cherche soit même l’information. Alors que le journal, c’est un support médiatique avec un nombre limité d’information.

Le terme média (pluriel) désigne tout moyen de diffusion

permettant la communication, soit de façon unilatérale (transmission d’un message), soit de façon multi-latérale par un échange d’informations.

 

Les Médias se démocratisent avec l’apparition de l’imprimerie par Gutenberg et la possibilité de produire des livres en série. Le premier livre sera la Bible en 1454.

Gutenbergimprimerie

Le graphique ci-dessous permet de montrer l’évolution de la production de livre grâce à l’apparition de l’imprimerie à la fin du XVème siècle.
European_Output_of_Printed_Books_ca._1450–1800

Il est simple et permet de montrer le tournant qu’a pris notre société avec cette nouvelle vague technologique amenant l’intellectualité, la culture, la science et la religion à la porté d’un nombre croissant de façon exponentielle au fils des siècles. Il est important de le montrer car a l’époque le support papier était le seul média pouvant toucher un grand nombre de la population, et ce média était facilement contrôlable. Alors qu’aujourd’hui, avec la technologie qui évolue, de nouveaux médias apparaissent, ce qui rend la tache de maîtrise de l’information plus complexe.

30 mai 1631

La Gazette, le premier journal français


Le médecin du roi Théophraste Renaudot obtient du ministre Richelieu le monopole de la presse. Il lance la feuille d’information hebdomadaire La Gazette qui tire son nom de « gazetta », une monnaie qui équivaut à Venise au prix d’un journal. La Gazette sera l’organe officieux du pouvoir, Louis XIII y écrira régulièrement. Un prix littéraire, le prix Renaudot, fondé en 1925, perpétue la mémoire du fondateur de la presse française.

1922 :  En 1922, la Société française radio-électrique (SFR) obtint une autorisation d’émettre et créa ainsi la première radio privée Radiola.

1935 :26 avril 1935 : sous l’impulsion de Georges Mandel, première émission officielle de télévision française (60 lignes) depuis le ministère des PTT, 103, rue de Grenelle à Paris. La comédienne Béatrice BrettyJean Toscane et René Barthélemy sont les premiers visionnés de la télévision en France.

François Ier censure les livres20552

 

 

Se sentant menacé par les idéologies luthériennes, le roi de France fait interdire toute impression de livre. Il annule sa décision quelques jours plus tard mais conserve le principe de la censure qu’il confie à une commission du parlement de Paris.

1752 : l’encycopédie est censuré.page3-2592px-Diderot_-_Encyclopedie_1ere_edition_tome_1.djvu

Un arrêté du conseil du roi Louis XV interdit l’impression et la diffusion des deux premiers volumes de « L’Encyclopédie » ou « Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers ». L’œuvre collective dirigée par Denis Diderot et d’Alembert est jugée subversive par les Jésuites qui la qualifie « d’athée et matérialiste ». Le contenu politique et philosophique, plus que les parties techniques et scientifiques, est décrié. Les thèses développées par l’abbé de Prades, un des contributeurs de l’Encyclopédie, sont, selon les membres du conseil, « contaminées par l’esprit voltairien ».

Quelques chiffres de l’influence d’Internet :

11 eme slide jpeg

12 eme slide jpeg