Archives pour l'étiquette conformisme

Fiat, Mini et consors: ces voitures vintage qui servent le conformisme

Guy Debord (1931 – 1994) est un essayiste français qui définit la notion de « société du spectacle » dans son livre éponyme, publié en 1967. Il dénonce le rôle des médias dans l’uniformisation de la pensée. La publicité, notamment, joue un rôle prépondérant en faisant croire à l’individu que ses goûts sont uniques, alors que ceux-ci entrent dans un moule commun à tous. Si le monde de la téléphonie mobile est très fort dans cette démarche marketing (Apple en tête), l’automobile n’est pas en reste.

Continuer la lecture de Fiat, Mini et consors: ces voitures vintage qui servent le conformisme

Etes vous dans la norme ?

La société veut vous faire croire que vous êtes original. Comment ? En créant de faux besoins par exemple, et en vous convainquant que vous pouvez devenir exceptionnel. La publicité est un moyen privilégié de notre société capitaliste pour faire passer de tels messages, car nous y sommes confrontés tout au long de la journée. A la radio, la télévision, à l’arrêt de bus, sur notre téléphone… partout; en moyenne, nous en voyons près de 3 000 par jour.

herbert_marcuseHerbert Marcuse, philosophe de la seconde moitié du XXème                 siècle, auteur de L’Homme unidimensionnel (1964) défend la thèse selon laquelle la société occidentale empêcherait tout changement social, en donnant l’illusion d’une liberté en réalité réprimé le capitaliste, qui exerce en réalité un logique de domination. Un des trois points majeurs que Marcuse utilise pour appuyer ses propos repose sur la maîtrise des besoins par la société capitaliste.

slider_perte_de_poids

Prenons une publicité qui encourage, le plus souvent les femmes, à perdre du poids (surtout en cette période). Par là, on nous fait croire que le changement est synonyme d’originalité, que pour se démarquer, il suffit de suivre le programme. En fait, là, c’est juste un faux besoin qui est créé à destination des individus qui vont y voit un réel besoin et ainsi consommer un service afin au final, de rester dans la norme.

Avoir un beau corps pour l’été, bien sûr, cela semble indispensable. Pourquoi ? Parce que la société vous le dit, parce que vous lisez les magazines, parce que vous regardez la télévision, parce que vous vivez dans cette société capitaliste, dans laquelle, selon le philosophe de l’école de Francfort tout espoir de changement n’est qu’illusoire.