Archives pour l'étiquette contestation

NE TRAVAILLEZ JAMAIS

debord1

Dans la société du spectacle décrite par Guy Debord, la société capitaliste mettrait en place un système aliénant pour la nature humaine.  Debord rejoint ici Marcuse dans le sens où il soutient que le capitalisme crée de faux besoins basés sur l’apparence, et où la satisfaction desquels justifieraient de considérer l’Homme en tant que simple consommateur.

Le point le plus flagrant serait la marchandisation de la culture. Ainsi, la puissance de l’art diminuerait à mesure qu’augmenterait sa valeur marchande. Il acquerrait ainsi une légitimité basée sur sa valeur au sein d’un système établi, et plus une légitimité historique et culturelle. La contestation doit alors passer par une réappropriation et un détournement de cette culture, elle pourra ainsi retrouver un sens qui lui est propre, et qui n’est plus relié à la sa valeur économique.