Archives pour l'étiquette copie de la réalité

Préférez vous la copie, ou la réalité ?

Au regard de la situation actuelle et du contexte médiatique d’aujourd’hui, il semble pertinent de se poser la question : peut-on croire les médias ?

Pour Jean Baudrillard, proclamé chef de file du postmodernisme, ce n’est pas le manque d’accès aux informations qui leur fait perdre leur sens, mais la prolifération de ces images qui les rend dures à croire.
En fonction d’ou vous allez chercher vos informations, vous pouvez trouver des preuves que le réchauffement planétaire n’a en fait pas lieu, ou n’est en fait pas un réel problème, que Paul McCartney est mort, ou que le 11 septembre était un coup monté. Si vous cherchez assez, vous pouvez trouver des preuves du contraire de la plupart des évènements mondiaux. Ces interprétations multiples ne rendent pas le monde inaccessible, c’est l’explosion d’informations, d’évènements qui rendent la compréhension du monde quasiment impossible.
L’objectif d’une caméra rend chaque image suspecte, la guerre est réduite à un théâtre, la maladie au telethon, la faim en couverte de magasine… Cela peut rendre le plus horrible évènement possible questionnable, chaque image peut être truquée, recrée, simulée, à des fins politiques ou commerciales. Il y a des centaines de chaines de news, toutes en compétition pour des spectateurs, des abonnés…

Capture d’écran 2016-06-01 à 19.25.53

Les médias et la publicité opèrent sur la même longueur d’onde et le résultat est que la ligne entre réalité, marketing et journalisme est quasiment impossible à discerner. Les médias et la publicité ont pour but de nous faire rester assis sur notre canapé, c’est la vente d’un mode de vie, une promesse d’accès à la vérité, c’est pourquoi les journalistes vont sur les lieux lors d’un crime, sur le front lors d’une guerre ou encore sur la place lors d’un ouragan, tout cela sont des images spectaculaires prêtes à êtres consumées.

Ils diffusent des histoires d’évènements réels, mais en empêchant aux spectateurs d’avoir accès au monde réel, les médias créent une copie de l’évènement, un non-évènement qui est facilement accepté par notre société, habituée à la consommation et à la publicité.

Capture d’écran 2016-06-01 à 19.27.07

Pour Baudrillard, nous sommes complice de cette désinformation, les gens choisissent volontairement la distraction, les masses veulent être dupées, distraites de la réalité de leurs vies. En simple : nous préférons la copie de la réalité.