Archives pour l'étiquette expressonisme

Kracauer VS Captain America

Dans De Caligari à Hitler une histoire du cinéma allemand Siegfried Kracauer montre comment le cinéma expressionniste allemand préfigure l’avènement du nazisme. Comme le cinéma est un média de masse, il est plus à même d’être un vecteur d’une culture nationale et de toucher un maximum de monde.

Aujourd’hui, l’expressionnisme allemand n’est plus un courant en vogue, et du moins au cinéma, on peut assister à ce qu’on appelle une «Marvelisation des films». En effet, la notion de Soft Power est un outil largement répandu à travers le monde, afin d’asseoir cette doctrine capitaliste qu’est la mondialisation, et plus particulièrement, l’américanisation. La société Marvel de production de films adaptés de ses propres comic book étas-uniens, s’est lancé dans une quête d’extension de son univers, en proposant depuis ces dernières années et pour de nombreuses années à venir, une multitude de films qui se font écho tous les uns et les autres, certains étant siplement pendant tout le film, l’introduction d’un autre film suivant. Bien qu’une partie de ces films se trouvent être dans le top 10 des films les plus chers au monde (et sachant qu’une partie d’autres sont aussi des films de super-héros, mais de la société DC) leur impact est bel et bien réel au niveau du publique, puisque ces mêmes films, ainsi que d’autres de la licence, qui viennent s’ajouter à la liste, font parti des films les plus rentables au monde.

L’aspect financier et la qualité parfois vraiment médiocre de certains films, et pour la plupart, sans grande importance culturelle cinématographique est en train de tuer la culture.

Oui, grâce à (à cause de ?) Marvel, les gens connaissent Asgard, Thor, Loki et Odin, mais bon, c’est pas encore le Kalevala…