Archives pour l'étiquette Marcuse Herbert

poussé à la consommation

0elq

 

Depuis quelque temps, un nouveau spot publicitaire audio est apparu sur les ondes. Ce spot publicitaire a été créé pour un fabriquant de cuisine, notamment une nouvelle gamme dans laquelle l’électroménager consomme moins et les matériaux utilisés sont recycler.

Dans ce spot audio, nous entendons un homme dire à une femme qu’ils n’ont pas beaucoup d’argent pour changer un élément de leur cuisine actuelle. Le personnage féminin répond que cela n’est pas un problème puisque avec la nouvelle gamme de ce fabriquant de cuisine, l’électroménager consomme moins et donc qu’ils peuvent changer leur cuisine en entier.nouvelle-publicite-tv-cuisines-ixina

Nous pouvons relier cet exemple avec Herbert MARCUSE, notamment avec son concept de faux besoin. Les faux besoins sont des besoins qui permettent de faire marcher la machine économique. Ils reposent sur le système publicitaire de tout type qui pousse les consommateurs à acheter un bien ou service, dans notre exemple une cuisine, bien, qu’ils n’ont pas besoin en réalité. Les faux besoins sont rendu nécessaires par la société capitaliste, poussant à travailler toujours plus, à travailler au-delà de ce qui nous serait nécessaire pour vivre.

Dans notre exemple, les consommateurs n’ont pas besoin d’une cuisine entière et n’ont pas beaucoup de moyen mais pourtant le spot publicitaire explique, vante qu’ils doivent changer de cuisine. La nouvelle cuisine leurs permettra de faire des économies à l’avenir en terme de consommation électrique par exemple. Peut-être que l’électroménager de la cuisine permettra de faire des économies aux consommateurs sur le long terme, peut être qu’au moment où ils commenceront à en faire  il faudra changer de nouveau l’électroménager, mais pour le moment le consommateur va dépenser plus en renouvelant sa cuisine entièrement sans le besoin qu’il avait au départ. Cet exemple permet donc d’illustrer le concept de faux besoins développé par Herbert MARCUSE.

Marcuse Herbert s’insurge !

Ce monsieur Marcuse est affligés par les sociétés actuelles. Il critique la pensée unique qui s’installe à causses des démocraties. En effet, pour lui la pensée individuelle est noyée dans les communications de masses. Par ce biais, il pointe le double rôle des médias :

– informer/divertir

-conditionner/endoctriner

Pour lui l’individu n’est plus apte à réfléchir tout seul, on lui laisse l’illusion d’une réflexion cependant ces choix sont guidés par tous les médias qu’ils l’entourent. Ainsi, même lorsqu’il pense ce rebeller finalement cela est prévu et modéré dès le début.

D’après Marcuse tout cela résulterais de la conséquence de la communication de masse, qui provoquerait une déchéance, laquelle a marchandisé les domaines culturels ( musique, philosophie, politique ..). Ce qui aurait fait perdre de sa valeur à la culture.

CD.