Archives pour l'étiquette mass médias

Marshall McLuhan, Quel écho à l’heure de L’hyper-communication ? Mass Media 3/9

Marshall McLuhan, canadien de son état, écrit sur les médias, et la communication. Un auteur qui nous intéresse de fait, car forcément lié aux mass medias. McLuhan traite lui du concept de « médium » : le médium est le moyen, l’outil de communication, et McLuhan développe la thèse selon laquelle le média prend plus d’importance que le message.

Son postulat principal repose sur l’éducation, par ce qu’il appelle « l’équilibre des sens », équilibre des sens perturbé par l’apparition des médias/médiums appelés « traditionnels », en vogue à l’époque de ses réflexions : la télévision. Il considère le média comme une extension du corps, et déclare que « le message, c’est le médium », dans son ouvrage « Undersanding medias » (« Pour comprendre les médias », traduit en français en 1968), publié en 1964.

Les nouveaux médias, donc les nouveaux médiums, seraient autant de messages ? La question est intéressante à l’heure où les informations données par les médias, auparavant l’apanage de la télévision, des journaux et autres radios, sont données par les « médiums réseaux sociaux ».

Pour reprendre la réflexion de McLuhan, les médiums donc omniprésents dans notre quotidien numérique sont messages, ou porteurs de messages propres, et leur influence parfois néfaste vient le confirmer. L’heure est à l’hyper-communication, et ce tsunami d’informations nuit à notre équilibre des sens.

Source : http://www.marshallmcluhan.com/

Hanouna et son armé de « Fanzouzes »

En écoutant le journaliste Bruno Donnet lors d’une émission de France Inter qui reproché à Cyril Hanouna d’humilier ses chroniqueurs, j’ai tout de suite pensé à faire cette article. Touche pas à mon poste et l’exemple parfait de ce que représente la culture de masse.

Tout les soirs 1,7 million de spectateurs regardent devant leur poste Cyril Hanouna et sa bandes commenter les médias. Derrière un tel succès ce cache une stratégie de communication, TPMP est devenu plus qu’une émission une marque. Omniprésent sur les réseaux sociaux le public visée est jeune. La bande TPMP entretiennent un lien très fort avec son public, eux même rebaptisé les « Fanzouzes ». Hanouna a réussi a construire une famille, où chacun ce donne des surnoms « Baba » pour Hanouna, et « chéri(e) » ou « chat » pour son audience.

Une véritable communauté s’est crée où chacun peut commenter et débattre de tel ou tel comportement des différents chroniqueurs. Hanouna ne manque pas de les remercier grâce à différents hashtags mit en place par l’émission, le public peut interagir avec la bande TPMP. Ainsi le hashtag #TPMPvoeux qui permettait de partager ses rêves afin que Cyril Hanouna les exauce s’est retrouvé à la première place des tendances mondial twitter.

Mais tout n’est pas tout rose pour Cyril Hanouna, dénigré par les intellectuels l’émission souffre d’une réputation d’émission « pour les con ». TPMP représenté comme sous une culture, récemment mit en dessin par Chalie Hebdo, « Hanouna le virus qui rend con », suivit d’une avalanche de critique sur les réseaux sociaux. Les fans sont critiqué autant que l’émission est disqualifié.

Cette façon de diviser les fans et anti TPMP semble montrer une France à deux cultures, la culture populaire vu comme débiles et beauf par une communauté d’intellectuel bourgeois et la culture dite supérieur seulement comprise par une élite. Mais ne peut-il pas avoir un juste milieu ? un auditeur regardant TPMP peut tout aussi bien être un auditeur d’Arte. Il est selon moi réducteur de vouloir catégoriser les personnes par rapport à ce qu’elles regardent le soir à la télévision.

Quand à Hanouna sont émission a encore de très beaux jours devant elle, à l’image de son armé de « fanzouzes » qui ne désemplit pas. 

Les mass médias et leur habitude de vouloir trop en faire

k21901497

La communication de masse consiste à diffuser un message à un maximum de personne, au grand public. Dans ce type de communication, la notion de quantité est plus importante que la compréhension, en effet la communication de masse diffuse un ensembles conséquents d’informations à la fois. Le concept de cette communication a vu le jour avec la mise en place de l’organisation de masse dans les entreprises dont les quatre éléments fondateurs sont : la standardisation, le taylorisme, le fordisme et la publicité.

images-5-300x168

La communication de masse devient, avec le temps, de la propagande, en effet c’est la fabrication et la distribution en séries de biens culturels qui se déversent quotidiennement à travers le cinéma, la télévision, les magazines, les publicités etc.. Ces biens culturels deviennent avec cette communication de masse de la culture standardiser. Les principaux supports de cette communication de masse sont la télévision, la presse, le cinéma et la radiodiffusion, ce sont des mass média. La communication de masse vise à atteindre, avec des messages et informations, le plus rapidement possible le plus grand nombre de personnes ; en effet comme nous l’avons vu dans le cours « la culture de masse est une culture produite en fonction de sa diffusion massive s’adressant à une masse humaine, c’est à dire à un aggloméra d’individus considéré en dehors de leur apparence professionnel ou social ». Le contenus de ces informations sont destinées à une consommation immédiate et sont généralement faites pour marquer les esprits. 


printemps-du-cinemaNous pouvons prendre comme exemple le cinéma qui, de nos jour, est un média souvent utilisé pour les biens de consommations courantes ; en effet le cinéma à des méthodes industrielles de production. Les films sont produits en grandes quantité, ils sont sous différentes formes et ne touchent pas le public de la même façons ; ils tentent de faire passer un message, une idée, de faire en sorte que les personnes qui les regardent s’identifie à leur personnage ; les cinéastes recréent généralement un univers nouveau et qui peut être représenté comme un univers idéal.

On retrouve égalementtéléchargement-4 la télévision qui est devenus un support idéal pour ses mass médias car en effet il permet de diffuser un grand nombre d’informations rapidement et en même temps. La télévision est notamment utilisé pour la propagande politique, la publicité ou même l ‘éducation ; aujourd’hui il y a une crainte de l’emprise que les support de mass média tel que la télévision peuvent avoir sur la population et ses conséquences sociales et culturelles.

La publicité est un moyen utiliser pour créer un besoin et alimenter la société de consommation, c’est un moyen pour les entreprises de vendre sur le marché leur biens ou leur services. Les publicités sont faites pour promouvoir un produit ou service, elles sont l’a pour créer des solution à de faux besoins; c’est l’outil d’une sur-consommation. Elle est souvent médiatiser surtout les support numérique tels que la télévision, les ordinateurs (avec internet, les réseaux sociaux ou encore les jeux vidéos etc.), les téléphones portables etc. Nous sommes dans une société de consommation soutenue par la communication de masse.