Archives pour l'étiquette mc luhan

hiérarchisation dans le sport

Marshall Mc Luhan est un chercheur canadien, il a fait des études d’ingénieur puis littéraires aux Etats unis et en Europe. Il a donc un diplôme hybride.

C’est le premier à avoir perçu avec des sortes de prédictions, les réalités qui nous touchent aujourd’hui notamment un asservissement médiatique mais aussi l’avènement des nouveaux médias issus des nouvelles technologies.

Dans l’ouvrage « Pour comprendre les médias » écrit en 1964, Mc Luhan va établir le concept du déterminisme technologique sur les modes de communication en exposant l’impact des médias, qui se mesure à l’échelle collective et individuelle, en ce qu’ils influent sur le plan historique, culturel mais aussi personnel.

Il va exposer la thèse suivante : Les médias nous renseignent sur l’homme social en ce qu’ils contribuent à le déterminer, à l’image d’une « prothèse de l’œil, de la main, de l’oreille, et au-delà du système nerveux ».

VX4Sb
coureur du marathon avec cette phrase déjà présente

Lors du départ du marathon de Paris 2016, qui c’est déroulé en avril dernier, un marathonien français a couru les premiers 600 mètres en tête, devant les kenyans. Cet acte anodin, a pour le moins perturbé les journalistes sportifs car ils l’ont jugé comme étant antisportif, déconcentrant les coureurs professionnels.

On peut voir par cet exemple qu’une certaine hiérarchie c’est instaurer, les medias auraient choisi qu’une partie des concurrents, qui sont capable de prouesse technique, physique, ne doivent pas être « déranger » par les autres coureurs. Et par ce fait qu’ils soient intouchables dans le sens ou c’est une élite sportive professionnel cela donnerais un certain droit aux commentateurs de s’insurger contre un autre coureur.

f7f2e

On peut aussi prendre l’exemple du coureur cycliste : Peter Sagan qui malgré ces bons résultats et son statut de champion du monde, n’a pas la présence médiatique de ces pairs, les medias pour le moins français, France television, ne l’interviewent que très rarement. On peut voir ici un autre exemple d’asservissement médiatique puisse qu’ils choisissent, jugent que ce coureur par son attitude puisqu’il amuse le public par des acrobaties (roue arrière, montée et descente de marches d’escalier) que l’amusement créé n’est pas sérieux et ne respecte pas ce sport, ils ne montrent donc que peu d’images de ce dernier.

Les punks sont morts, vive les punks !

Marshall Mc Luhan est un intellectual thug canadien. Il s’est tant bien intéressé aux domaine scientifique (il fut ingénieur) que littéraire. Il a voyagé aux États Unis et en Europe, pays acteur de la mondialisation desquels ils tirent certaines observation quand à leur médias. Selon Mc Luhan, les médias nous détermine, nous modèle et nous façonne. Ils seraient en quelque sorte le prolongement de notre corps et redéfinissent notre perception de la réalité.

Notre façon de communiquer, notre façon de s’habiller, d ‘écrire, de lire, définisse notre identité.

Continuer la lecture de Les punks sont morts, vive les punks !

Mc Luhan, visionnaire ou penseur controversé des temps modernes

Figure emblématique de la communication de masse dès les années 60, son analyse révolutionnaire et atypique sur les médias de masse vont faire de lui un des plus grands penseurs du XXème siècle du domaine.
En effet le sociologue canadien va notamment étudier l’incidence des moyens de diffusion sur notre société. « The medium is the message », fameuse phrase qui retrace son étude plus expérimentale et intuitive sur le lien entre le contenu et le canal qui l’achemine. Selon lui le média a plus d’influence sur nous que le message en lui même.

Plus tard dans ses expérimentations, Mcluhan théorisera la pensée et conscience humaine reliées par des audioprothèses. Il voit un système formé de câbles biomécaniques reliant l’homme aux machines (plus spécifiquement aux ordinateurs). Une pensée destructurée pour cette époque vous me direz. Lui appelle ça Village Global.
Mc Luhan voyait une société ou l’ère technologique serait déterminante pour créer des bases utopiques.

Steven Spileberg dans Minority Report explore un peu ce point de vue je trouve. Dans un futur cyberpunk, en 2054 une unité d’élite « Précrime » réussit à éradiquer la criminalité grâce aux prémonitions des précogs, êtres humains en état de stase reliés aux machines de décryptage du système.
Est ce le système qui devient utopique ou les résultats obtenus ? Bonne question, puisque ici la déontologie du traitement de ces humains est outrepassée et la faille du système faisant de Tom Cruise un futur meurtrier révèle les failles et accentue sur un idéologie dystopique. L’homme se distingue des autres espèces vivantes sur Terre pour ressentir des émotions, bonnes ou dangereuses. Vouloir contrôler une société de telle sorte ou l’égalité est primaire repartirais sur des bases de recherche d’un pouvoir plus important pour certains et donc l’utopie s’oublie dans les fondements de la dystopie.

Mc Luhan a eu un impact et non des moindres dans le domaine des études médiatiques. Malheureusement, ses recherches ont souvent été controversées et le chercheur se perd dans les limbes de la société visuelle qu’est la nôtre, ses arguments Mclunatisme ne sont que superstitions et l’imagination d’un chercheur dérangé pour beaucoup de spécialistes du champ d’étude.

 

L’extension portable

En distinguant « la galaxie Gutenberg » comme l’un des trois moments dans le processus communicationnel Mc Luhan avait anticipé notre époque. En effet plus dans notre monde moderne tout passe par le toucher, le tactile. Si on analyse la journée moyenne d’un Homme il aura recours plusieurs fois à un élément tactile. C’est un élément indispensable au bon déroulement de sa journée. Tout commence par son téléphone portable, souvent utiliser comme réveil, il commencera donc sa journée en touchant son téléphone pour éteindre son réveil, le téléphone portable est devenu une extension de l’être humain moderne, tout comme le prédisait Mc Luhan. Cette extension de nous est le médium qui transmet le message. En étant connecté à internet, ce médium est connecté au monde et ainsi au médias. Grâce à celui-ci nous pouvons recevoir des alertes de différents grands médias, plus besoin de chercher l’information sur notre ordinateur ou de rester passif devant la télévision, désormais l’information vient directement à nous grâce au notification que l’on reçoit via son téléphone. Au-delà du faite d’être un médium entre l’information et nous, le téléphone portable est devenu le cerveau / le passe-temps / le guide de nombre d’entre nous. En étant multi tâches il nous est devenu indispensable. La déconnection avec celui-ci est difficile, tant il est important dans la vie de tous les jours, le lien entre individu et médias est donc toujours présent.

Nous sommes dans une ère ultra connecté où les médias sont en lien permanent avec notre téléphone portable, c’est à dire une partie de nous même.

Marshall Mc Luhan : le prophète médiatique !

mcluhan

La formule la plus célèbre de McLuhan est   » le médium est le message  » . Figure clé des défricheurs des sciences de la communication, c’est un visionnaire dans son domaine.
Nous allons donc essayer d’expliquer son concept majeur résumé dans la formule ci-dessus :

On considère généralement l’aspect du fond et de la forme d’un message, d’un écrit. Dans la communication, on s’attache souvent au sens, au contenu du message. McLuhan met en évidence que le média par lequel est véhiculé le message est tout aussi important.
Le canal de communication ( imprimerie, journal, téléphone, télévision ) a un rôle fondamental dans la force, du message. Autant que son contenu.

Le médium est une composante clé de la valeur de nos messages, et de leur portée. L’imprimerie de Gutenberg a permis par exemple la diffusion de la Bible.Et les grands bouleversements de notre monde sont liés aux bouleversements techniques.C’est pourquoi aujourd’hui, on parle de révolution du XXIeme siècle, quant à l’arrivée du canal internet. Ce sont la les grandes bases de la théorie de Mc Luhan qui vont lui permettre de developper son discours,  lui qui est considéré comme le père de l’électronique,

Mc Luhan & Truman

 

Marshall Mc Luhan

est un intellectuel Canadien du 20ème siècle qui fut professeur de littérature anglaise et théoricien de la communication.

La principal thèse de l’auteur équivaut à cette phrase : « le médium c’est le message ». Cette citation signifie que la nature du média compte tout autant ou plus que le contenu du message lui-même. En effet, les répercutions d’un média sur l’individu et sur la société sont aussi importants que le message qu’il transmet.

Voici un exemple : Dans le film de Peter Weir « The Truman Show » nous remarquons que le médium est le message. En effet, les spectateurs fascinés par la vie de Truman sont tout aussi fascinés par les dispositifs mit en place pour la retransmission de celle-ci. L’énorme studio contenant 5000 caméras crée autant d’attractivité que le sujet lui-même filmé. Ce dispositif unique et spectaculaire créer l’engouement des masses.

Ceci est la preuve que la forme du message est tout aussi important que le message lui même, car ils se complètent et se rendent spectaculaires.

ND