Archives pour l'étiquette motion design

Le motion design ou l’art de simplifier la compréhension

Aujourd’hui encore pour de nombreuses personnes le digital provoque un sentiment anxiogène. Selon Axelle Lemaire durant l’intervention aux Assises nationales de la médiation numérique à Caen le 30 septembre dernier, il n’existe « Pas de numérique sans accompagnement », seulement à l’heure de cette nouvelle ère, le numérique se veut le plus limpide possible. Les photos, illustrations et les schémas ne sont pas simplement des artifices pour embellir des supports de communication, le visuel a bien son propre langage, il permet de compléter voir de remplacer les mots. Les stratégies de communication actuelles reposent donc sur des principes énoncés par Ferdinand de Saussure un éminent linguiste qui étudia la sémiologie où l’art de décrypter la vie des signes au sein de la vie sociale.

Le motion design est un outil de communication consistant à animer des éléments graphiques, il existe cependant différentes stratégies et différents signes d’approches pour le mettre en œuvre. Afin d’avoir une réponse pertinente à la demande, le style graphique devra s’orienter vers un style en adéquation avec le contexte et le public visé. Il pourra prendre un genre iconographique pour une apparence neutre, infographique pour une approche plus factuelle comme des chiffres et des statistiques, ils servent à informer la cible. Les pictogrammes quand à eux ont un style universel, ils sont utiles pour expliquer quelque chose enfin les illustrations animées sont davantage dédiées pour raconter une histoire, traitant l’ordre de l’affect et usant des techniques du storytelling, elles sont utiles pour décrire quelque chose.

Cette «communication par le social » sait s’adapter à son public, le problème de communication d’information se transforme en problème de linguistique puis en problème de sémiologie. Afin de se faire comprendre l’émetteur devra utiliser des signes adaptés à son auditoire. Par cette approche créative le numérique se veut plus ludique, les formes des visuels sont simples et les couleurs attractives captivant l’œil du destinataire.

Portrait d’un individu.

Jour 13:

Je vais aujourd’hui vous parler de Samy. Samy n’est pas un animal mais bien un jeune salarié de chez Soneo Film. Après son bac, il s’est dirigé vers E-artsup de Nantes. Diplômé au bout de 3 ans, il s’est ensuite posé des questions essentielles: il voulait soit continuer sur un master à Paris, soit se mettre en statut d’auto-entrepreneur afin de faire sa passion un métier. Bercé par la musique, le graphisme et le motion design, Samy avait et a toujours plein de projets en tête. Il a été repéré au cours de ses études et à eu une proposition d’un de ses professeurs à rejoindre son entreprise qui n’est d’autre que le ‘big boss’ de Soneo Films : Maxime. Il travaille chez eux depuis 1 an maintenant et ne regrette pas son choix; il a appris bien plus grâce à son travail que si il avait continué ses études; du moins, il se sentait prêt et c’est avant tout l’essentiel ! Il est capable maintenant de gérer des projets avec ses clients et les réaliser de A à Z. Son confort qu’il a acquit et qu’il continue d’acquérir lui permettra peut être de réaliser un jour son idée principale, mais pour l’instant il se plait où il est et continuer d’apprendre de jour en jour.

Mon stage chez Soneo Films

Jour 4:

C’est le nombre de jours que j’ai travaillé chez Soneo Films, petite SARL créée en 2003 par Maxime Perez avec comme première vocation la composition de musiques et identités sonores pour des entreprises. Depuis qu’il à découvert after effects en 2006, il décida de devenir motion designer; un métier qui rassemble la poésie, le rythme, l’harmonie et le mélange de couleurs et de styles, le tout en images animées. Soneo Films produit donc des vidéos dans des secteurs d’activitée très diverses avec à chaque fois une style graphique différent. Actuellement, l’entreprise comporte trois personnes dont Maxime Perez. Seulement, je viens d’arriver pendant une période importante de contrats, ce qui fait que nous sommes sept cette semaine car il a embauché deux jeunes free-lance pour l’aider dans son travail. Une autre travail en association avec Soneo.

J’assiste donc un peu tout le monde la ou le besoin se fait ressentir ce qui me permet de toucher à presque tout sur trois projets différents pour le moment. Depuis le début de la semaine, j’ai créé du contenu graphique pour la vidéo d’une agence pharmaceutique, une mutuelle et une société d’actionnaires et entièrement créé l’animation de cette dernière.

Je suis rentré très rapidement dans le vif du sujet. Déjà produis pas mal de contenu, et attentif aux prochain projets qui arrivent bientôt.