Archives pour l'étiquette projet de recherche

Cinéma et bovarysme

cef0ad46f0984adb57de80ac6784d2bc

Durant mon projet de recherche au premier semestre, j’ai effectué un compte-rendu de lecture de l’ouvrage Le déclin du mensonge d’Oscar Wilde. La thèse dévellopée dans par Lipovetsky dans L’écran global rejoint celle de Wilde : ‘’La nature copie l’art’’. Ici, l’art dont on parle est le cinéma, le monde copierait le cinéma.

Il me semble que Lipovetsky, lorsqu’il affirme cette thèse, ne sert qu’un réchauffé de la thèse de Wilde, bien plus pertinente au regard de la periode où il écrit. En effet, en affirmant que  »La nature copie l’art », Wilde va au delà de la jolie formule. Il s’interroge sur la place du sublime, sur celle de l’artiste et sur la manière de transmettre une parole.  Lipovetsky semble au contraire se contenter d’une jolie formule et n’interroge pas sur la manière dont le cinéma porte une parole, il ne fait que lister les points sur lesquels l’homme serait influencé par le cinéma. Mais l’homme n’est pas le monde, et si il était question de prouver qu’il est possible d’influencer l’humain par le biais de l’art, je doute que seul le cinéma ait ce pouvoir. Il suffit de lire Mme Bovary pour s’en convaincre.

 

Bilan de mon projet de recherche

Le digital et cross-média dans les nouveaux média

Pourquoi ce sujet ?

3d small people - checklist

Comme vous le savez sans doute, grâce à l’un de mes précédents articles, j’ai obtenu un bac pro communication graphique.

J’ai donc voulu m’orienter sur la communication, le graphisme, le numérique dont j’avais déjà quelques notions. Mon projet de recherche m’a beaucoup intéressé, je ne le pensais pas aussi vaste, il m’a permis de découvrir de nouvelles formes de communications autres que le print ou le web. J’ai pu utiliser un outil de travail que je ne connaissais pas : la médiagraphie. Cette recherche m’a permis de m’organiser dans mes idées et de choisir les articles, livres, ouvrages les plus pertinents afin de répondre à ma problématique.

2. Le VFX, une manière de montrer l’impossible

Le terme de VFX désigne l’ensemble des techniques utilisées au cinéma pour créer l’illusion d’actions et simuler des objets, des personnages ou des phénomènes qui n’existent pas dans la réalité ou qui ne pourraient pas être filmés au moment du tournage. On parle également de « trucage » pour l’image, qu’elle soit mobile ou non.

Cet avant propos est une manière d’introduire mon sujet. Pour tous les férus de film d’action, qui souhaitent se laisser guider par les ficelles du cinéma numérique, je vous propose de suivre cette veille qui vous donnera une image de l’univers dans lequel nous baignons: les nouveaux médias. Nous verrons ensemble comment les effets spéciaux font perdurer l’illusion du spectateur dans le temps. Serez-vous prêt à franchir les limites de l’impossible ?

1. Avant ma mort…

Il est parfois plus simple de parler de ce que l’on fait plutôt que de ce que nous sommes. ​Ayant étudié la photographie à la SEPR durant quatre ans ma passion pour l’image et le son m’a orienté vers une licence canadienne en “com et créa num” à l’Institut Marc Perrot​.​ En parallèle à mes études je développe “No Lambda Production”, un label regroupant créations musicales, photographiques, filmiques et autre. Cette invention est née dans le but de m’auto-produire.

La lumière et son mouvement se trouvent à l’épicentre de mon intrigue. La photographie, le stop motion, le graphisme, le time lapse, la vidéo, le slow motion, deviennent pour moi source de création dans une démarche purement expérimentale. ​La photo qui reste le moteur de cet investissement créatif, est un chemin à mon sens sans limite si ce n’est lorsqu’il est mésestimé… C’est pourquoi je livre mes efforts à qui souhaitera y prêter attention. La musique, qui m’a toujours donné soif d’envie, est le fruit d’une découverte qui entre en complémentarité avec l’image. En faire usage me permet de contextualiser un univers, une ambiance, un sentiment.

Ces émotions qui entremêlent plusieurs techniques, propulse mon expérimentation. Elles me poussent à dire que le début d’un regard, d’une écoute, d’une attention particulière pourrait vous guider vers la fin d’un univers que l’on considère comme lambda.

http://www.youtube.com/NoLambdaProduction

https://vimeo.com/nolambda

https://www.behance.net/nolambda

Mon projet de recherche

Bonsoir à tous,

Mon projet de recherche porte sur un nouveau média plutôt mystérieux : les sites de rencontres sur internet.

J’ai choisi ce sujet il y a quelques mois car je me suis toujours posée des questions sur le fonctionnement interne de ses sites, ainsi que sur le comportement des utilisateurs, et les réactions engendrées par ces plateformes.

Ma réflexion ne s’arrêtant pas là, j’ai ensuite choisi de mettre le fruit de mes recherches en relation avec l’amour courtois. Je compare donc deux époques, et deux manières différentes de côtoyer l’amour autour de la problématique : Les sites de rencontres sont-ils la nouvelle tendance dans les relations amoureuses ou un modèle tardif de l’amour courtois ?

Autrefois, les relations épistolaires constituaient un moyen romantique de communiquer. Contrairement à cela, nous connaissons tous la réputation actuelle des sites de rencontres. Comme j’ai pu le constater dans Philosophie des sites de rencontres, un ouvrage de Marc Parmentier, certaines personnes pensent que les sites de rencontres sont des espaces malsains, qui laissent place aux canulars plus qu’à l’amour. Mais cela va beaucoup plus loin…

Serez-vous pro virtuel ou pro réel ?

A suivre…

ND