Archives pour l'étiquette sites de rencontres

Baudrillard sur les sites de rencontres ?

 

Afin de bien clôturer l’année, je vais relier mon projet de recherche du premier semestre à notre travail philosophique du seconde semestre.

Le sites de rencontres sont des plateformes qui permettent de rentrer en contact avec des inconnus afin de créer une relation amicale, amoureuse ou érotique.

Il s’agit dès l’entrer sur ce site de remplir une « profil » permettant de se présenter, c’est à dire de partager des informations nous concernant. Il est alors possible pour eux de ce créer une nouvelle réalité(identité) si la leur ne leur convient pas. Ils peuvent s’inventer un nom, une nationalité, une passion, une taille, même une personnalité…

Leur réalité n’existe plus mais est remplacée par les signes embellis de celle-ci. Le site de rencontre est alors à la fois un objet de consommation et de masses médias, ainsi que l’illusion d’un vrai monde. Nous devenons des objets de consommation sur une plateforme constituant notre nouvelle réalité. La question est : si une nouvelle réalité est créée, les relations qui naissent grâce à ces sites seraient alors elles aussi une illusion ?

ND

Ma conclusion

Bonjour à tous,

Nous avons comparé deux façons d’aimer. Quelle est la conclusion à tout ça ? Laquelle avez-vous adopté ?

Ce projet de recherche m’a permit de réfléchir sur la valeur des sentiments, la valeur des mots et la valeur d’autrui. Il m’apparait désormais évident que les mots portent une grande importance et sans doute l’importance majeure dans les relations. Ils permettent d’exprimer ce que l’on ressent, traduire notre respect pour autrui, de partager des sensations et des opinions… Il existe tellement de mots, tellement de façon de dire les choses, pourquoi n’utiliser que des micros-actions comme les « kiff », ou les « charmes » ? La beauté des mots est indéniable et est pour moi la beauté des relations.

Les gestes aussi permettent d’exprimer tout cela, comment le montrer derrière un écran ?

Je n’exclue pas que les relations virtuelles peuvent rendre heureuses certaines personnes, mais pour moi, il s’agirait de faire un mélange de ses deux façons d’aimer pour trouver l’équilibre parfait. L’amour ne doit peut-être pas être si exclusif et réglementé que l’amour courtois, mais nous devrions pourtant utiliser les mots et le contact réel pour exprimer nos sentiments, car c’est pour moi un meilleur moyen de montrer notre sincérité. En effet, il est parfois difficile pour l’utilisateur des sites internet de croire en les sentiments de l’autre puisque l’écran fait barrage à la réalité de chacun. Cela entraîne la peur de se projeter dans « la vraie vie ».

Je ne condamne pas les relations virtuelles mais, pour moi, la plus belle façon d’aimer est de faire face au réel et de pouvoir exprimer nos sentiments à travers tous les langages possibles.

Libre à vous désormais de choisir comment exprimer votre amour.

A bientôt chers lecteurs,

ND

Considérez-vous cela comme de l’amour ?

Bonjour à tous,

Je vais vous parler aujourd’hui d’un nouveau métier bien étrange découvert en travaillant sur mon projet de recherche.

Nous ne savons jamais à qui nous parlons sur internet. Il existe de nos jours des « assistants de drague virtuelle ». Vous vous demandez en quoi consiste cela ? Les clients font appel à ces assistants depuis le monde entier pour draguer et écrire leur profil sur les réseaux sociaux.

Désormais, même les mots d’amour sont calculés et pesés avant l’envoi. Bien loin des ratures de la lettre d’amour, ces assistants concoctent des profils parfaits, et créent des conversations parfaites. Ce nouveau rôle de cyber-intermédiaire met le doigt sur un fait désormais bien réel : la marchandisation de l’amour.

Alors comment savoir à qui l’on s’adresse vraiment sur les sites de rencontres ?

Ces articles m’ont fait penser à la théorie de Marc Parmentier à travers laquelle, il explique qu’une véritable stratégie marketing se met en place sur les sites de rencontres. En effet, ses plateformes regorgent de produits, d’acheteurs, d’une offre et d’une demande dans un espace de confrontation.

Les produits sont les profils qui défilent comme dans un catalogue. Les acheteurs sont à la fois les produits et les acquéreurs, puisque les personnes visitant les profils en possèdent un eux aussi. L’offre est la potentialité de pouvoir parler avec un nombre infini de personnes en même temps, ce qui est très entrainant, mais pas très romantique.

Voici les articles en lien avec ce nouveau métier :

Poireau, R. (2013, 11 Novembre). Les déçus des sites de rencontres. Dans MyTF1news, sur : http://videos.tf1.fr/jt-20h/2013/les-decus-des-sites-de-rencontres-8309034.html

Jacobs, E. (11 Novembre 2011). The love letter ghost writer. Dans Financial Times, sur http://www.ft.com/intl/cms/s/0/0db2774a-0a00-11e1-8d46-00144feabdc0.html#axzz3N70s2Zs3

Considérez-vous cela comme de l’amour ?

A demain,

ND

L’amour courtois destructeur

Bonjour à tous,

Nous abordons aujourd’hui l’aspect destructeur de l’amour courtois.

Dans Roméo and Juliet écrit par Shakespeare, les deux héros vivent un amour hérité de l’amour courtois. C’est cette histoire d’amour qui m’a fait réaliser que l’amour courtois ne pas qu’être bon. En effet, les deux héros ne peuvent pas s’aimer puisqu’ils sont de deux familles rivales. Pourtant, comme dans les valeurs de l’amour courtois, Roméo courtise Juliette, lorsque celle-ci se fait désirer aussi longtemps que possible.

Or, les deux amants ne peuvent pas vivre leur amour-passion et ne se retrouvent que dans la mort, comme Tristan et Yseult. Est-ce alors le destin tragique de tous les amoureux courtois ?

Bien que l’amour courtois soit un amour noble, ses effets sont dévastateurs. L’amour passion est un amour tragique puisque par définition, la passion est destructrice.

Roméo et Juliette fait désormais parti des grands classiques de la tragédie, c’est pour cela qu’il m’est venu a l’idée d’évoquer cet ouvrage de théâtre dans mon projet de recherche. Leur histoire est une source d’inspiration pour de nombreux artistes. Devrait-elle l’être pour nous aussi ? Je pense qu’il serait judicieux de savoir se placer dans un juste milieux, où l’amour est tout aussi fort, sans pour autant être destructeur. Un amour moins volage, moins intéressé…

L’histoire de Roméo et Juliette m’a donc fait comprendre que l’amour courtois peut parfois être aussi destructeur que l’amour virtuel, mais d’une autre manière. Nous pouvons donc constater que l’extrême est toujours dangereux, mieux vaut-il alors rester dans le raisonnable.

A demain,

ND

« Rendez-nous l’amour courtois »

Bonjour à tous,

Nous parlerons aujourd’hui d’un article ayant illustré mon exposé et qui m’a beaucoup inspiré pour mon projet de recherche.

G. de L est l’auteur anonyme de l’article posté sur novopress.info. Il nous fait part de sa révolte contre notre nouvelle façon d’aimer. « Rendez-nous l’amour courtois », dit-il. L’auteur semble offusqué à propos de la façon dont s’habillent les jeunes filles de nos jours, dont parlent les jeunes hommes, ou comme les enfants grandissent trop vite… Il compare alors notre temps avec celui de l’amour courtois.

L’amour courtois présente autrui comme le fruit de notre désir. Le but ultime du héros est de conquérir la femme avec qui il veut passer sa vie. Il est donc plongé dans une véritable frénésie amoureuse.

L’amour courtois est alors d’après l’auteur : un ancien amour où nous ressentions « le plaisir d’un beau langage face à une jeune femme, et la déchirure de la voir s’éloigner parce que vous savez que vous ne l’avez pas encore conquise ».

Aujourd’hui, il n’est pas difficile de constater que les mots non pas la même importance, que le désir ne dure pas, et que les familles se brisent pour se reconstruire… En effet, le fonctionnement de l’amour sur internet n’est pas tout à fait le même que l’amour courtois. Autrui n’existe pas tant que la connexion n’est pas établit. L’échange entre les deux utilisateurs ne se fait pas par lettres d’amours mais par des « like » ou des « kiff ».

Je vous laisse désormais vous délectez de cet article remarquablement bien écrit, en espérant qu’il vous inspirera autant qu’il m’a inspiré…

Voici l’article : G. de L. (7 Février 2013). Rendez-nous l’amour courtois. Dans Novopress.info, sur http://fr.novopress.info/131569/tribune-libre- rendez-nous-lamour-courtois/

A demain,

ND

De quel côté seriez-vous ?

Bonjour à tous,

Je reviens pour vous parler du comportement des utilisateurs de sites de rencontres, et du comportement du héros courtois.

Je vous rappelle ma problématique : Les sites de rencontres sont-ils la nouvelle tendance dans les relations amoureuses ou un modèle tardif de l’amour courtois ?

Voyons cela en fonction des comportements…

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, l’amour courtois laisse place à une puissance féroce des sentiments et des émotions. La femme est vénérée par le courtisant. Cependant, l’amoureux courtois rencontre parfois des obstacles car, la belle est souvent déjà mariée (ex : Tristan et Yseult), ou d’une famille politique opposée (ex : Roméo et Juliette). Les amants s’exposent donc à un véritable danger si ils vivent pleinement leur amour.

Nous retrouvons aussi des dangers dans l’utilisation des sites de rencontres. Ils présentent un risque fort d’addiction. L’utilisateur éprouve des difficultés à se détacher de l’écran. Il a notamment peur de se projeter dans la vie « réelle ». Cela sans doute à cause de l’anonymat des personnes avec qui il communique.

De plus, les sites de rencontres exposent leurs internautes à un zapping relationnel. En effet, l’ utilisateur passe d’une conversation à une autre. Il n’est pas le héros courtois qui se concentrera sur la même femme toute sa vie. Au contraire, il recherche l’amour et passe par plusieurs petites aventures d’abord. Une relation met donc du temps à trouver des bases solides.

Enfin, un dernier élément important : le cadre primaire. Qu’est-ce que le cadre primaire ? Le cadre primaire est l’éducation reçue, la façon de se comporter, ou le mode de vie d’un individu. Ce cadre primaire est donc différent en fonction des peuples, ou des personnes. Sur les sites de rencontres, il n’y a aucun cadre primaire, si bien que les utilisateurs ne savent pas quel comportement adopter. Il n’y a pas de règles de vie dans les conditions d’utilisations du site. L’utilisateur ne sait au début pas comment aborder autrui, s’adresser à lui, ou encore de quoi il est bon de parler, ou non. Tout cela place l’utilisateur dans une position délicate.

Malgré cela, il est possible que l’utilisation d’un site de rencontres laisse aussi place à des sentiments féroces et une intensité des émotions. Comme nous l’avons dit précédemment ; l’écran ne fait pas forcément barrage aux sensations.

Il est dans ce cas, impossible de trouver de conclusion précise. En effet, puisque chaque être humain trouve son équilibre différemment, il sera parfois facile pour certains de circuler sur les sites de rencontres, lorsque pour d’autres, cette façon d’aimer est un leurre. Certains préfèrent la proximité et la véracité féroce de l’amour courtois, lorsque d’autres trouvent en ses plateformes une véritable façon d’aimer.

De quel côté seriez-vous ?

A demain pour un nouveau débat.

ND

Entre sites de rencontres et amour courtois

Bonjour à tous,

Comme vous le savez mon projet de recherche porte sur les sites de rencontres et sur le principe de l’amour courtois. Bien que ces deux façons de côtoyer l’amour soient très espacés dans le temps, j’ai choisi de les comparer, en m’appuyant sur l’ouvrage de Marc Parmentier, Philosophie des sites de rencontres. Je vous ferai aujourd’hui un résumé de mon projet de recherche.

Mon exposé s’articule autour de cette problématique : Les sites de rencontres sont-ils la nouvelle tendance dans les relations amoureuses ou un modèle tardif de l’amour courtois ?

Pour commencer, il me semble important de vous donner la définition précise de ces deux principes.

L’amour courtois est la façon réglementée de séduire une femme de qualité sans l’offenser. Le Héros courtois prouve son amour à travers des lettres d’amours, des combats ou des tournois.

Le site de rencontres est la plateforme qui permet de rentrer en contact avec des inconnus afin de créer une relation amicale, amoureuse ou érotique. L’utilisateur envoie des micros-actions à son interlocuteur, tels que des « kiff » ou des « like ».

J’ai élaboré un plan en trois parties. Premièrement, je me suis intéressée au fonctionnement de l’amour courtois, et à celui des sites de rencontres. Dans cette première partie j’explique comment les sites de rencontres transforment l’homme en produit, et l’amour en marchandise. Puis, je me suis renseignée sur le comportement du héros courtois en comparaison avec l’utilisateur d’un site de rencontres, afin de mieux comprendre comment fonctionnaient ces deux méthodes bien différentes, mais dans lesquelles nous trouvons cependant des points communs. Enfin, j’ai étudié les réactions engendrées par les sites de rencontres sur leur utilisateur et de l’amour courtois sur le héros. J’évoque dans cette dernière partie le poids des mots sur l’être humain. Pour résumer, je me suis concentrée sur le fonctionnement, les comportements et les réactions de ces deux moyens de communiquer.

Nous détaillerons une partie de mon projet de recherche dans un instant.

A bientôt,

ND