Archives pour l'étiquette web

le web comme lien international

images (5)

De nos jours les moyens de communication sont nombreux, que ce soit des moyens manuscrit ou informatique. Il y a dorénavant une expansion des moyens informatique pour communiquer qui se regroupe principalement sur le web, en effet cette plate-forme nous offres de nombreuses opportunité pour communiquer avec nos proches ou avec l’étranger.

Le web à casser les limites des relations entre les individus en créant des plates-formes internationales sous formes de forums, de réseaux sociaux (facebook, twitter, snap-chat etc.) ou encore de site / applications permettant le partage de vidéo ou de photos (youtube, instagram etc.); ces plates-formes nous permettent une communication avec les personnes du monde entier quelque soit notre pays et notre langues.

téléchargement

Grâce à cela , aujourd’hui, il est possible de faire passer un message à travers les images, elles permettent de toucher un public plus large et de créer une nouveau type de langage.

Les pères fondateur de la sémiologie on fait de la sémiologie un vaste domaine scientifique dont la linguistique est un élément. Rolland Barthes sémiologue français né en 1915, lui a fondé dans les année 60 la sémiologie de l’image en empruntant ses concept à la linguistique. L’image est ainsi devenu un moyen de faire passer des messages (la publicité), Rolland Barthes démontre que l’image est devenus principalement le moyen de développer la société de consommation. Il précise également que nous sommes dans une société plus linguistique que dans l’image, cependant pour lui soit nous sommes dans le langage de l’image soit nous sommes dans l’esthétique de l’image ou de l’image comme art.

D’un côté il y a une approche langagière tendant vers une démarche analytique de décomposition en éléments signifiants, de fonctionnement par apprentissage des signes, de fonctionnement par un savoir «intérieur» à l’image.

D’un autre côté il y a une approche esthétique tendant vers une démarche comparative avec d’autres œuvres reconnues. Cette approche tend à faire ressortir les valeurs émotionnelles, morales, idéologique, affectives etc.

L’image est aussi devenu un nouveau type de langage, elle permet de communiquer avec des personnes qui d’origine n’ont pas la même langue que nous et peuvent comprendre visuellement un message qui leur est transmis. On retrouve notamment les publicités qui permettent de transmettre un message, généralement tourner à l’avantage d’un produit qui sera ainsi identifiable par l’ensemble des personnes qui la voit, on retrouve également le cinéma avec les film qui sont un ensemble d’images qui vont construirent visuellement le film et l’histoire créant ainsi un message direct pour les spectateurs. L’image est donc devenu un moyen de rallier les nations autour d’une même forme de langage.

Pourquoi Internet Explose ?

Internet est le média contemporain qui explose.

   Que ce soit les réseaux-sociaux, les plateformes de diffusion de vidéos, d’images, de musiques, ou les sites web, les créations de données numériques augmentent de manière exponentielle.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon un article tiré du blog du modérateur paru le 5 Janvier 2015, le temps global passé sur internet a été multiplié par 56 depuis 2000. En fait, chaque seconde, il existe 8 nouveaux utilisateurs, et chaque jour, 822 240 nouveaux sites internet sont mis en ligne.

Mais alors, que penser de tels flots d’informations ? Comment se fait-il que ce média connaisse une telle effervescence ?

Certes, les nouveaux moyens mis à dispositions afin de capter le réseau internet (les installations Wi-Fi, la 4G), et afin de l’utiliser (téléphones, tablettes, consoles de jeux) permettent une plus grande utilisation d’internet. C’est une approche matérielle qui permet de répondre à ce questionnement. Mais ne peut-on pas y répondre par le biais d’une étude sociale, d’un examen basé sur des comportements humains ?

Ferdinand De Saussure, reconnu comme le fondateur du structuralisme dans la linguistique, a opposé, dans l’un de ses concepts, la langue au langage, En effet, dans son Cours de linguistique générale, publié en 1916, il explique que la langue correspond à l’abstrait, à des règles de conventions employées dans nos systèmes oraux et écrits, alors qu’en revanche, le langage, correspond à un phénomène individuel, à un acte de langage qui permet d’interagir avec d’autres individus.

Selon lui, la langue est le support complexe qui permet l’utilisation du langage, de la parole. Ainsi sans la langue, il n’y aurait pas de langage, car lorsque l’on parle, on utilise des lois et des règles propres à celle-ci.

Mais quand-est-il d’internet ? Comment relier les observations de De Saussure à notre situation contemporaine ?

En fait, peut-être qu’internet connait son essor car ses utilisateurs connaissent mal sa langue mais pratique bien son langage…

En effet, cette métaphore est révélatrice : si la langue correspond au support informatique, très complexe, que seuls les informaticiens connaissent, et si le langage correspond aux échanges que connaissent les utilisateurs du web, alors nous comprenons qu’à l’échelle d’un individu, le langage peut ainsi être employé sans la connaissance de la langue.

De nos jours, les utilisateurs d’internet sont très peu nombreux à comprendre le langage de programmation d’internet, à assimiler le fonctionnement de ses plateformes virtuelles. En revanche, ils sont très nombreux à être implantés dans des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat) et sur des plateformes du web (Youtube, Dailymotion, Viméo, Deezer), à s’envoyer des quantités d’informations numériques.

En conséquence, Internet connait donc un tel essor grâce à sa facilité d’utilisation, grâce à son côté pratique : se doute-on lorsque que l’on publie une vidéo sur Youtube, que des tas de commandes numériques s’activent dans un système complexe basé autour d’une simple adresse IP ?

Cela dépasse l’entendement, même celui des informaticiens qualifiés, tant internet est un média novateur qui, par sa densité, semble dépasser le champ de vision de l’homme.

 

Sources et références :

De Saussure, F. (1916). Cours de linguistique générale. [Essai]. Paris : Payot.

(2015). Chiffres Internet – 2015. Dans Blog du Modérateur. Consulté le 12/11/2015 sur http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-internet/

Photographie : La Matrice de Matrix.

Wachowsky, L. Wachowsky, A. (1999). Matrix. [Film]. Etats-Unis : Warner Bros, Village Roadshow Pictures, Silver Pictures.

Stage dans l’entreprise C’print

Depuis le 08 juin, je suis en stage dans une petite entreprise de création graphique nommée C’print. Elle a été crée par Christophe Girin en 2006. Nous ne sommes que deux dans cette entreprise, qui  a pour but de  réaliser tous les projets de communication et d’impression par le biais d’un seul interlocuteur (Christophe). En 2013 Pure communication est crée au sein de C’print, afin de lier trois grandes compétences :

– La recherche et l’innovation créatrice

– L’impression tout support et format

– L’intégration d’outils web 2.0

Je travaille donc en tant que graphiste pour 2 entreprises : l’agence Pure mais aussi C’print. Je suis seul pour la création,  Christophe est  orienté dans le milieu commercial, cependant, il me soutient en vérifiant mon travail et en me donnant les lignes directrices données par le client. J’aime particulièrement ce stage, pour la liberté de création, mais aussi pour l’autonomie que je peux avoir. Dernièrement, j’ai créé plusieurs cartes de visite, des coupons pour le cinéma Pathé. Christophe me donne également comme mission, de recréer son site internet en entier. Cela me permet donc de découvrir de nouvelles choses dans le milieu du web.

Typographie dans les médias

Aujourd’hui je vais vous présenter un sujet qui me porte à cœur, la typographie. Tout d’abord qu’est-ce que la typographie ? Et bien la typographie désigne les différents procédés de composition et d’impression utilisant des caractères et des formes en relief, ainsi que l’art et la manière d’utiliser les différents types de caractères dans un but esthétique et pratique. Elle est  omniprésente dans notre environnement, elle peut être utilisée sous formes informatives, artistiques.

L’histoire de la typographie est lié à l’invention et l’évolution de l’imprimerie avec laquelle elle se confond, depuis le VIe siècle avec son apparition en Chine.

Voici un court historique de la typographie :

Lisibilité est le premier facteur du choix typographique !

La typo est également très présente dans les médias, c’est la fonction première pour communiquer. Le choix de la typographie a une influence sur la mémorisation et notre perception du mot ou de la phrase et sur la capacité a traiter le message publicitaire. La typographie a été longtemps mise de côté sur le web. L’importance du choix typographique dans les mises en page virtuelle est primordiale. La règle à suivre est de ne jamais (ou presque…) utiliser plus de 3 polices différentes dans un même projet .

Un artiste que j’aime beaucoup Stephan Sagmeister qui est un designer graphique et typographe autrichien. Voici son site web http://www.sagmeisterwalsh.com/

Je vous recommande le livre de David Rault : Guide pratique de choix typographique , atelier perrousseaux

Jusqu’où nous emmène Youtube ?

Screen Shot 2015-05-29 at 19.15.16

En février 2005, trois anciens employés de PayPal lancent Youtube, un site web permettant d’envoyer de regarder et partager des vidéos gratuitement. Google s’en empare en octobre 2006. Aujourd’hui, plus de 300h de vidéos sont misent en ligne chaque seconde et plus de six milliards d’heures de vidéo sont regardées chaque mois. Ce qui au départ était un site d’hébergement conçu pour la diffusion de clip est devenu un vrai model d’expression pour chaque utilisateur. Des vidéos de publicité (Gopro) aux vidéos de lapidation, passant par des diffusion en direct d’événements sponsorisés (Redbull, Coachella) ou des web séries, des podcaster, des tutoriels jusqu’aux provocations, aux appels à la haine…

A Clermont-Ferrand, deux familles de Gitans se provoquent par vidéos interposées :

http://www.koreus.com/video/clash-gitans.html

Se montrer, se faire entendre, décrocher le buzz, devenir populaire ou instruire devient possible grâce aux plateformes web devenu source de médias de masses. Cependant, le message qu’enferme ces médias reste sans limite. Notre place de spectateur nous donne chaque jour une réponse à cette problématique.

Voici quelques sites nous permettant de nous tenir à jours sur les contenus les plus insolites :

– http://www.koreus.com/

– http://www.abrutis.com/

– http://www.hodiho.fr/

– http://www.humour.com/

– http://www.gamaniak.com/

– http://www.videobuzzy.com/

– http://www.bu2z.com/

 

5. Que nous disent les news sur le vfx ?

Parlons un peu de Star Wars

Selon Première, J. J. Abrams a dévoilé un animatronique sur le plateau de Star Wars 7: la suite tant attendue de La Guerre des Etoiles sera moins remplie de CGI que la récente trilogie de George Lucas. En attendant Rian Johnson, le réalisateur de Star Wars 8 confirme que le mot d’ordre de ces suites sera « plus d’effets-spéciaux physiques et moins de numérique”.

Voici un entretien avec J.J Abrams sur l’animatronique

On se rend compte que les effets spéciaux reviennent aux sources. Après une nette évolution vers le numérique pour encore plus de réalisme. Ce qui était une course entre le réel avec ces deux technique se voit depuis quelques années comme une complémentarité. Les années à venir s’orienterons sans doute vers les animatroniques.

3. DES AXES EN DEUX DIMENSIONS

I – Qu’est ce qu’un effet spécial

Se reporter à l’article n°2 http://creanum.institut-marc-perrot.fr/blog/2014/12/05/le-vfx-une-maniere-de-montrer-limpossible/

II – Comment le spectacle donne vie aux effets spéciaux ?

VS

Comme un feu d’artifice visuel les effets spéciaux se regardent comme un spectacle. Ils peuvent également être perçus en tant qu’artifice cognitif. C’est alors qu’interviennent les rivalités entre effet physique et effet numérique dans lesquels dire et montrer s’opposent.

III – Comment les effets spéciaux s’inscrivent dans notre société ?

Ils sont omniprésents et de plus en plus invisibles. Les effets spéciaux irriguent les blockbusters en transformant sans limite, au détriment d’une intrigue souvent mal exploitée. Cette course aux CGI (Computer-Generated Imagery) que se livrent les grands studios hollywoodiens s’accompagne d’une réel consommation visuelle pour les spectateurs. Notre société entretien et se nourrit tout autant de ces techniques depuis l’arrivée du numérique.

IV – Quel avenir nous réserve les effets spéciaux ?

La question d’hyperréalisme qui anime les débats actuels en traitant de  la perte de la réalisme. Avec les avancées technologique que garantie le monde économique de nos jours, l’effet spéciale connait un véritable essors. Comment fasciner, nourrir ou divertir l’oeil du spectateur sera une problématique pérenne grâce à l’importante place qu’occupe les médias.

V – Le film spectaculaire est une affaire d’artiste ou de technicien de l’effet visuel ?

               Schéma de différenciation d’artiste et technicien dans le milieu du cinéma

Partons du principe qu’il n’y a pas d’art sans maîtrise d’une technique. Comme vu dans le chapitre précédent, l’évolution des arts est étroitement liée à l’évolution des techniques. Mais dans le milieu du cinéma, en France, un intermittent du spectacle est un artiste ou technicien qui travaille par intermittence. La distinction entre ces deux notion est difficilement applicable. Nous verrons donc comment, par qui et pour qui l’effet visuel prend vie.

VI – En quoi l’effet spécial a-t-il un impact sur notre psychisme ?

L’image donne chair à une absence dans un écart référentiel qui est celui de la symbolisation. L’image fait voir, donne formes, articule des scènes et des corps ; en somme elle constitue un langage. Elle est le visage de l’infigurable, la pellicule sensible sur laquelle sont inscrites les formations psychiques. Instauré en 1986, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) se place comme un autorité de régulation. Les images atteignent notre psychisme et nous fais réagir selon quatre états psychophysiologiques caractérisé par les psychanalystes : la fatigue, le choc, l’hallucination et l’hypnose.

Interactivité sur le net

Bonjour, aujourd’hui, je reviens sur l’interactivité pour vous présenter un site internet spécial.

Capture d’écran 2015-01-03 à 13.47.10

Cliquez sur l’image

Wrangler est une marque de jeans américaine. Elle a fait appel à l’agence de communication kokokaka pour la collection d’été 2010, afin de créer une interaction innovante avec les utilisateurs. Lorsque nous arrivons sur le site, une vidéo se lance et un icône apparait. Nous avons la possibilité de bouger, habiller, déshabiller le modèle. Avec ce concept Kokokaka voulait créer une façon d’interagir et de générer le sentiment à l’utilisateur qu’il possède le contrôle des mouvements du modèle. L’utilisateur n’est donc plus spectateur, mais acteur, car il a le pouvoir de décider.

 

1. Avant ma mort…

Il est parfois plus simple de parler de ce que l’on fait plutôt que de ce que nous sommes. ​Ayant étudié la photographie à la SEPR durant quatre ans ma passion pour l’image et le son m’a orienté vers une licence canadienne en “com et créa num” à l’Institut Marc Perrot​.​ En parallèle à mes études je développe “No Lambda Production”, un label regroupant créations musicales, photographiques, filmiques et autre. Cette invention est née dans le but de m’auto-produire.

La lumière et son mouvement se trouvent à l’épicentre de mon intrigue. La photographie, le stop motion, le graphisme, le time lapse, la vidéo, le slow motion, deviennent pour moi source de création dans une démarche purement expérimentale. ​La photo qui reste le moteur de cet investissement créatif, est un chemin à mon sens sans limite si ce n’est lorsqu’il est mésestimé… C’est pourquoi je livre mes efforts à qui souhaitera y prêter attention. La musique, qui m’a toujours donné soif d’envie, est le fruit d’une découverte qui entre en complémentarité avec l’image. En faire usage me permet de contextualiser un univers, une ambiance, un sentiment.

Ces émotions qui entremêlent plusieurs techniques, propulse mon expérimentation. Elles me poussent à dire que le début d’un regard, d’une écoute, d’une attention particulière pourrait vous guider vers la fin d’un univers que l’on considère comme lambda.

http://www.youtube.com/NoLambdaProduction

https://vimeo.com/nolambda

https://www.behance.net/nolambda